Accueil > Pédagogie > Orientation > Informations pratiques > Parcoursup : les prochaines étapes

Parcoursup : les prochaines étapes

par LEQUEUX Brice

Les lycéens avaient jusqu’au 12 mars au soir pour sélectionner leurs formations. Confirmation des vœux, examen des dossiers, propositions d’admission... plusieurs étapes séparent encore les futurs bacheliers de leur inscription dans l’enseignement supérieur.

Jusqu’au 2 avril : confirmation des vœux

Les futurs bacheliers ont encore quelques jours (jusqu’au 2 avril) pour compléter leurs dossiers de candidature : le profil et la scolarité (avec les bulletins de notes de première et des deux premiers trimestres de terminale), ainsi que les « projets de formation motivés »pour chacun des vœux formulés.Certaines formations demandent d’autres documents, par exemple un portfolio de dessins pour une école d’art, ou l’attestation prouvant que le questionnaire d’autoévaluation « droit » ou « mentions de sciences » a été effectué, si le candidat postule dans lesdites formations. C’est seulement une fois que la candidature est complète que le candidat peut –et doit –confirmer son vœu, avant le 2 avril à 23 h 59. Les vœux non confirmés ne seront pas pris en compte par Parcoursup.

D’avril à la mi-mai : examen des candidatures

Dans les jours qui suivent, les candidatures arrivent dans les établissements. Elles sont anonymisées. Une formation n’a pas connaissance des autres vœux qu’ont fait les candidats. Chaque formation classe les candidatures reçues en fonction des critères renseignés sur la fiche Parcoursup (attendus, importance accordée à certaines matières, fiche « Avenir » avec avis du conseil de classe sur le vœu exprimé par l’élève, etc.).

Du 19 mai au 17 juillet : réponse aux propositions d’admission

A compté du 19 mai, le candidat se connecte à son dossier Parcoursup, et découvre les réponses des formations : « oui », « non » (uniquement pour les formations sélectives) ou « oui si » (uniquement pour les licences : le candidat est accepté à condition de suivre un parcours de remédiation). La procédure est suspendue durant la semaine des épreuves du baccalauréat.Au premier jour, une grande partie des candidats seront confrontés à des décevants « oui –en attente ». Logique, puisque les « oui » seront concentrés chez les meilleurs élèves. Mais les candidats ne peuvent conserver au maximum qu’un « oui » ; ils ont cinq jours pour se décider. Ces renoncements vont permettre de faire progresser les files d’attente.Inutile de se précipiter sur le premier « oui » venu s’il ne correspond pas à la formation préférée du candidat. Il est possible de « maintenir » cette proposition d’admission en parallèle de réponses « oui –en attente ». Pour aider chacun à prendre des décisions, Parcoursup indique le rang du dernier candidat appelé en 2019. Attention : il est primordial de répondre à chaque proposition dans le délai indiqué (dégressif au fil du temps).

Du 29 juin au 1er juillet : point d’étape

Entre le 29 juin et le 1er juillet, les candidats doivent se connecter à leur dossier pour dire, parmi les vœux pour lesquels ils ont un « oui –en attente », lesquels les intéressent toujours. Une invitation à revoir ses exigences, en fonction du rang d’attente que le candidat a atteint.

Le 7 juillet : résultats du bac [France]

Après les résultats du bac [France], le 7 juillet, les candidats qui ont donné une réponse définitive à une formation pourront procéder à leur inscription administrative, selon les modalités de l’établissement sélectionné.

Du 25 juin au 11 septembre : procédure complémentaire

Les candidats sans proposition d’admission ou déçus par les réponses obtenues en phase principale peuvent formuler, dès le 25 juin et jusqu’au 11 septembre, dix nouveaux vœux en « phase complémentaire » de Parcoursup. Seules les formations où il reste des places sont en lice dans le moteur de recherche de la plate-forme. Pour le reste, le principe de fonctionnement est identique. Les délais de réponse des formations, en revanche, sont plus courts. »