Accueil > Vie Scolaire > Réforme du baccalauréat 2021 > Organisation du contrôle continu

Organisation du contrôle continu

par LEQUEUX Brice

Au cours de l’année scolaire 2019/2020, les élèves de 1re des voies générale et technologique seront évalués en contrôle continu toute l’année et lors d’épreuves communes de contrôle continu aux 2e et 3e trimestres. Les élèves de terminale seront concernés également à compter de la rentrée 2020 avec une évaluation en contrôle continu toute l’année et une série d’épreuves communes de contrôle continu.

Le contrôle continu en voie générale

Comment est calculée la contribution de 10% de la note finale issue des bulletins scolaires ?

Une note de contrôle continu comptant pour 10% de la note finale du baccalauréat est calculée à partir des bulletins scolaires des années de première et de terminale. Ce calcul est automatisé au niveau académique et n’est pas effectué dans les établissements. La note correspondante résulte des principes suivant :

  • Elle est calculée en deux parties : l’année de première avec un coefficient 5, puis l’année de terminale avec un coefficient 5.
  • Ces deux moyennes annuelles sont validées au moment du dernier conseil de classe de l’année concernée, dans le livret scolaire.
  • Tous les enseignements comptent à égalité, qu’ils soient obligatoires ou optionnels.
  • C’est la moyenne annuelle figurant dans le livret scolaire du lycée qui est prise en compte, quels que soient le nombre et la nature des évaluations.
  • Les notes obtenues dans les épreuves communes de contrôle continu ne sont pas comptabilisées dans le calcul des moyennes de livret.
  • Enseignement optionnel de LCA-Latin : les points supérieurs à 10 sont affectés d’un coefficient 3 et s’ajoutent au nombre total de points obtenus au baccalauréat (« bonus LCA »).
  • Section européenne : évaluations prises en compte dans le calcul de la note de livret quel que soit le nombre d’options suivies suivies – hors note de contrôle continu obtenue à l’épreuve orale spécifique.

Comment est calculée la note ressortant des trois séries d’épreuves de contrôle continu ?

Les épreuves communes de contrôle continu sont organisées en trois séries :

  • Série 1, en classe de première, au 2e trimestre
  • Série 2, en classe de première, au 3e trimestre
  • Série 3, en classe de terminale

Les enseignements évalués lors des épreuves communes de contrôle continu sont :

  • L’histoire-géographie
  • Les langues vivantes A et B
  • L’enseignement scientifique (séries 2 et 3 uniquement)
  • L’enseignement de spécialité suivi en 1re uniquement (série 2 uniquement)
  • L’EPS – contrôle en cours de formation en classe de terminale

Sur les 30% de la note finale que représentent ces évaluations, chaque enseignement compte pour une part égale, équivalente à 5% de la note finale du baccalauréat.

La notation chiffrée dans chaque enseignement est la moyenne des notes obtenues lors des différentes épreuves, quel que soit leur nombre.

Comment sont organisées les épreuves communes de contrôle continu dans les établissements ?

Les modalités d’organisation pratique des trois séries d’épreuves communes de contrôle continu relèvent de chaque établissement scolaire. Chaque candidat reçoit une convocation nominative aux épreuves auxquelles il doit se présenter. Cette convocation est envoyée par l’établissement organisateur des épreuves. En cas d’absence pour cause de force majeure, le candidat est convoqué à une épreuve de remplacement. En cas d’absence non justifiée, le candidat est noté zéro à l’épreuve.

Comment est garantie l’équité des candidats dans le cadre du contrôle continu ?

Trois mesures principales permettent d’assurer l’équité entre tous les élèves dans le cadre du contrôle continu :

1. La banque nationale de sujets

Les sujets des épreuves communes de contrôle continu sont tirés d’une banque nationale de sujets. Les sujets sont sélectionnés sous l’autorité du chef d’établissement.

2. L’anonymat et les modalités de correction

Les copies sont anonymes et corrigées par d’autres professeurs que ceux des élèves.

3. La commission académique d’harmonisation

Dans chaque académie est constituée une commission d’harmonisation, présidée par le recteur et composée d’IA-IPR et de professeurs nommés par le recteur pour chaque session du baccalauréat. Cette commission compare les notes obtenues aux épreuves et les révise si besoin.

Après la tenue des commissions et la validation des notes par le jury final, les copies sont remises aux candidats.