Home > Pédagogie > Enseignement secondaire > Arts & EPS > Option Théâtre > Blog des élèves de l’Option Théâtre > Présentation des exercices: L’improvisation au théâtre

Présentation des exercices: L’improvisation au théâtre

Le principe de l’improvisation au théâtre est de créer une scène à l’instant ce qui transforme les acteurs en dramaturge et aussi en metteur en scène. Cela permet à notre créativité de se mettre en place. De plus les acteurs se doivent d’avoir de bons reflexes et une grande capacité d’adaptation afin de mettre en place une bonne improvisation. Il faut donc être à l’écoute de l’autre et attentif à ses répliques. Nous allons introduire deux exercices qui ont pour but de travailler et d’améliorer ce principe d’improvisation.

  • Un exercice, que nous allons appeler communément “l’exercice des fruits” nous fait travailler sur plusieurs catégories. Notamment celle de l’improvisation, de la gestuelle et de la voix.
    Cet exercice est simple. Tous les membres de la troupe forment deux lignes qui doivent se faire face. Un élève d’une ligne s’avance et cri le nom d’un fruit. Il doit accompagner ce cri d’une émotion et d’un geste. Par exemple: “Banane !” accompagné d’un pointage du doigt avec un ton plutôt agressif. Ensuite, toute sa ligne reprend le cri, le geste et l’intention. C’est au tour d’un membre de l’autre ligne de s’avancer pour une contre-attaque et ainsi de suite. C’est une sorte de bataille rangée ou chaque groupe essaye de prendre le dessus par la cohésion, la synchronisation, la puissance et une vitesse d’exécution imparable. On constate donc que cet exercice est très intéressant car il nous fait travailler plusieurs aspects théâtraux à la fois tout cela en gardant un côté ludique et bon enfant. L’esprit de groupe est aussi un élément majeur de cet exercice.
  • L’exercice suivant est un exercice que nous allons nommer: “Le cercle infernal”.
    Ce nom vous intrigue n’est ce pas ? Vous vous demandez sans doute ce qui se déroule dans ce cercle. Pourquoi un tel adjectif ? Et bien Sartre à fait dire dans Huis clos: “l’enfer c’est les autres”. En effet il n’avait pas tort. Dans cet exercice, une personne se retrouve seule dans un cercle d’individu. Elle doit marcher en cercle, en passant devant tout le reste du groupe. A chaque fois que cette personne à l’intérieur du cercle humain passe devant un de ses camarades, ce dernier à la possibilité de crier une action, un état ou un qualificatif. Par exemple “saute à cloche pied”. La victime (car c’est le nom adéquat pour la personne du centre) se doit d’effectuer cette action. Petit à petit, ces injectives s’accumulent ce qui rend la tâche de plus en plus ardue. A la fin, la victime n’est plus qu’un tas de chairs et d’os OS Operating System : Système d’exploitation qui se meut. Bien sur tout cela s’effectue sous les rires endiablés des membres du cercle qui empreints d’un sadisme enfantin ce délecte du spectacle. Cet exercice allie donc les deux catégories de la gestuelle et de l’improvisation. Il nous fait faire de l’activité, et nous habitue à être dans des situations plutôt délicates. Et nous pensons pouvoir affirmer que ce fut l’exercice le plus divertissant que nous ayons fait depuis le début de cette année.

(Ecrit par Nicolas et Nhi)