Accueil > Pédagogie > Orientation > Informations pratiques > Présentation des études supérieures en France et des démarches (...)

Présentation des études supérieures en France et des démarches administratives

par AUMONT Mathilde

1. Les principales sources d’information

- La rubrique Orientation du site Internet de l’AEFE AEFE Agence pour l’enseignement français à l’étranger  :
Des diaporamas et des fiches d’information thématiques pour mieux connaître les formations du supérieur français et les procédures d’admission…
Accès à partir de www.aefe.fr

- La revue de presse du SORES de l’AEFE AEFE Agence pour l’enseignement français à l’étranger  :
Cette revue de presse se nourrit d’articles soigneusement sélectionnés, issus de la presse généraliste et spécialisée.
Accès à partir de www.scoop.it/u/SORES-aefe

- La brochure « Etudier en France après le baccalauréat » :
Un guide à destination des élèves et des familles, réalisé en partenariat entre l’AEFE AEFE Agence pour l’enseignement français à l’étranger et Campus France, sur les formations supérieures et la préparation du séjour de l’étudiant en France.

Etudier en France après le baccalauréat

- La brochure « Vivre en France » :
Informations pratiques sur la vie quotidienne en France pour les étudiants.

Vivre en France

Living in France

- Le site Internet de l’ONISEP :
Toute l’information sur les métiers, les secteurs d’activités professionnelles, les établissements d’enseignement et leur offre de formation à l’échelon national et régional.
Accès à partir de www.onisep.fr

- Mon orientation en ligne :
Des experts de l’Onisep et des conseillers d’orientation-psychologues à votre écoute pour répondre aux questions sur l’orientation, les filières de formations et les métiers.
Accès à partir de www.monorientationenligne.fr

- Le portail Étudiant du ministère de l’Éducation nationale et du CNOUS :
Tout savoir sur les bourses, le logement étudiant, la santé, formuler et suivre ses demandes de bourses et de logement, rechercher un logement dans le parc privé, un emploi étudiant, suivre toutes les actualités de la vie étudiante en France.
Accès à partir de www.messervices.etudiant.gouv.fr

- CIDJ :
Des informations sur les métiers, des offres d’emploi et de stages, des informations sur le logement étudiant
Accès à partir de www.cidj.com

- CampusFrance :
De nombreuses informations sur l’enseignement supérieur français. Un site incontournable pour les élèves ayant besoin d’un visa pour étudier en France
Accès à partir de www.vietnam.campusfrance.org/fr

2. Schéma des études supérieures en France

Choisir l’enseignement supérieur français
3. Le conseil de classe dédié à l’orientation

Le lycéen de terminale, avec ses parents et à l’aide de son professeur principal, prépare ses projets de poursuite d’études, du mois de septembre jusqu’au mois de janvier.
Un conseil de classe est spécialement dédié à l’orientation dès la mi-janvier, soit quelques jours avant qu’il ne commence à réaliser ses pré-inscriptions dans l’enseignement supérieur.

Lors de ce conseil de classe, chaque élève de terminale dispose de 7 minutes pour présenter son projet d’orientation devant les membres du conseil de classe.

Ce conseil de classe donne alors avis et conseil à destination du lycéen pour l’aider à affiner ses choix afin de pouvoir intégrer les filières qui lui correspondent.

Préparation du conseil de classe dédié à l’orientation

  1. Dès le mois de septembre, chaque élève de terminale bénéficie d’un entretien personnalisé avec son professeur principal, d’une durée moyenne de 30 minutes, pour présenter l’état de sa réflexion sur son projet d’orientation. Cet entretien a lieu au CDI pendant l’heure d’accompagnement personnalisé (le professeur-documentaliste aide alors les autres élèves à se repérer dans la documentation qui peut lui être utile) ou pendant les heures libres de l’emploi du temps, selon un planning établi en début d’année scolaire. Cet entretien doit être préparé avec attention !
  2. Jusqu’à la fin du mois de novembre, une période active de recherche des formations post-bac permet de lister les choix compatibles avec le projet d’orientation. Un échange régulier entre l’élève et le professeur principal, par voie électronique, permet à chacun d’affiner ses vœux.
  3. Le document ainsi construit est présenté à la famille à l’occasion de la remise des bulletins du premier trimestre lors d’un entretien d’une durée de 20 minutes, début décembre. Il est présenté parallèlement à un récapitulatif des résultats des quatre premiers trimestre du cycle terminal de l’élève. Le dialogue entre l’élève et ses parents à l’issue de cet entretien est l’occasion de finaliser les vœux prévisionnels qui doivent être transmis au professeur principal avant la fin de la première semaine de janvier.
  4. C’est à partir de cette liste de vœux que sera préparé le document de dialogue utilisé lors du conseil de classe dédié à l’orientation, sur lequel un avis sera émis et une indication provisoire de l’avis que le Proviseur aura à joindre aux pré-inscriptions dans les filières sélectives. Transmettre, début janvier, un document complet est de la responsabilité de l’élève.
  5. Lors du conseil de classe, les résultats des quatre premiers trimestres du cycle terminal et les vœux post-bac de l’élève sont présentés à l’ensemble des membres (vidéoprojecteur). L’élève présente ses choix en expliquant ses souhaits de poursuite d’études, son objectif professionnel à l’issue de ses études, les parcours parallèles choisis en cas d’échec à l’entrée dans les filières sélectives choisies. Cette présentation doit être préparée avec attention (elle prépare aussi les entretiens auxquels l’élève aura à se soumettre pour l’admission dans certaines filières sélectives.
  6. Le document de dialogue visé par le Proviseur est communiqué à la famille.
    Les conseils apportés à cette occasion doivent permettre à l’élève d’entamer les procédures de pré-inscription dans les meilleures condition. Il reste néanmoins responsable de ses choix et ne profite pleinement des conseils qui lui sont donnés que s’il a lui-même respecté scrupuleusement les échéances de ce calendrier.
4. La procédure APB

APB pour Admission Post Bac est la procédure d’inscription dans l’enseignement supérieur qui s’effectue via Internet et qui concerne une grande partie des filières d’études après le bac. La candidature en ligne est obligatoire pour tous les élèves de terminale.
Le site http://www.admission-postbac.fr/ est ouvert depuis le 1er décembre.

ATTENTION : Certaines formations post-bac ne sont cependant pas accessibles depuis ce portail. Pour les formations hors portail APB (écoles de commerce, formations paramédicales, sociales, artistiques, agricoles, ...), les élèves doivent s’adresser directement aux établissements sollicités.

Le calendrier de la procédure APB

PHASE D’INFORMATION ET DE SÉLECTION

  • Jeudi 1er décembre 2016 : ouverture aux candidats du site (information sur les formations)
  • Du vendredi 20 janvier au lundi 20 mars : formulation des vœux par les candidats. Il est possible de changer leur ordre jusqu’au 31 mai
  • Dimanche 2 avril : date limite de confirmation des candidatures
  • Dimanche 31 mai : date limite de modification de l’ordre de la liste des voeux.

PHASES D’ADMISSION :

  • du jeudi 8 au mardi 13 juin : première phase
  • du lundi 26 juin au samedi 1er juillet : deuxième phase
  • du vendredi 14 au mercredi 19 juillet : troisième et dernière phase

L’absence de réponse d’un candidat à l’une de ces phases entraîne sa démission.

APB
5. La procédure Campus France

Chaque élève étranger doit compléter un dossier Campus France préalablement à sa demande de visa auprès du consulat, à l’ambassade de France.

La procédure Campus France au LFAY LFAY Lycée Français Alexandre Yersin

Pour les élèves non français du lycée Alexandre Yersin, cette démarche est aussi obligatoire, mais elle est nettement simplifiée : un correspondant Campus France viendra au lycée expliquer cette procédure dans le courant du mois d’avril, et fera le suivi de l’inscription directement en salle informatique. Les élèves n’ont donc pas à entamer cette démarche par eux-mêmes.

Il conviendra cependant, pour la mener à bien dans le temps imparti (55 minutes) de préparer les documents suivants, dès le début du mois d’avril :

  • photocopie du passeport ;
  • toute information relative à l’identité : photo d’identité (scannée), adresse, n° téléphone... ;
  • lettre de motivation (en trois parties séparées : le projet d’études, ses objectifs et le projet professionnel) et CV (sans utiliser les caractères (, ), -, &, ”, …, qui empêchent la validation de la page internet) ;
  • copie d’écran imprimée de la sélection ordonnée des choix Admission-Postbac, copie des vœux hors APB (pour la France uniquement) ;
  • copie des bulletins (scannés et version papier) des classes de seconde, première, terminale.
6. Le coût des études en France

Le coût des formations

Droits d’inscription dans les établissements publics français d’enseignement supérieur 2016-2017 :

  • 184 euros pour les étudiants en Licence
  • 256 euros pour les étudiants en Master
  • 391 euros pour les étudiants en Doctorat
  • 610 euros pour les étudiants en écoles d’ingénieur

A ces prix s’ajoutent la cotisation au régime étudiant de la Sécurité Sociale : 215 euros, ainsi que la médecine préventive obligatoire (5,10 euros). Peuvent s’ajouter des frais supplémentaires pour des prestations spécifiques ou pour certains programmes.
Le coût des inscriptions dans les établissements privés, notamment les écoles de commerce, est plus élevé, les frais de scolarité peuvent varier de 1 500 à 15 000 euros par an.
La présence d’établissements d’enseignements supérieur, universités, écoles d’ingénieur, écoles de commerce, écoles d’art, sur tout le territoire est une des spécificités de la tradition française qui permet ainsi à chaque région d’offrir la même qualité et diversité de formations et de diplômes. Choisir de poursuivre ses études en régions c’est bénéficier d’une meilleure qualité de vie et d’un confort qui favorise la réussite des études.

Prix d’un ticket repas au restaurant universitaire : 3,25 euros.

7. Le logement

En France, le coût des logements reste élevé et de nombreuses formules (résidences universitaires, colocation, aides à la recherche...) et aides financières ont été mises en place. Tous les étudiants, français et étrangers, peuvent bénéficier des aides au logement (ALS et APL).

Les différentes offres de logements :

Les résidences universitaires (Cités-U) :
Situées sur les campus ou en ville, les cités-U sont gérés par les Centres Régionaux des Oeuvres Universitaires et Scolaires (CROUS). Elles proposent des chambres meublées ou des studios généralement bien équipés. Le loyer moyen se situe autour de 120 à 350 euros par mois. Le nombre insuffisant de résidences universitaires ne permet pas toujours d’obtenir une place, surtout à Paris.

Il est conseillé de faire d’abord son inscription sur le site APB (Admission Post-Bac). En effet, si vous vous connectez au site Mes services étudiants avec le courriel que vous avez indiqué dans APB, le PVE reprendra toutes vos données d’état civil. Cela vous évite donc une double saisie.
Après votre saisie dans APB, vous recevrez un mail de messervices.etudiant.gouv.fr pour vous notifier la création de votre compte.
Il sera ensuite possible de créer son Dossier Social Étudiant qui permet de faire une demande de bourses et de logement.

Les résidences étudiantes privées :
Ces résidences privées se sont beaucoup développées ces dernières années pour compenser le manque de logements pour les étudiants en résidence universitaire.
Le loyer varie de 700 à 800 euros/mois pour Paris et de 350 à 550 euros/mois en province.
Liens utiles :
Portail de l’Association pour le développement économique du logement étudiant (ADELE)  : https://www.adele.org
Les Estudines  : http://estudines.com
Nexity Studea  : http://nexity-studea.com

La location dans le secteur privé :

Les coûts restent élevés, notamment dans les grandes villes et surtout à Paris. Pour la location de ce type de logement, un garant est demandé aux étudiants ainsi qu’un dépôt de garantie (caution).

La colocation :
La location d’un logement à plusieurs est une alternative choisie par de nombreux étudiants. Les colocataires souscrivent ensemble un bail avec un propriétaire, tous ayant alors les mêmes droits sur le logement. De nombreux sites internet en proposent.

L’internat :
Des places d’internat peuvent être disponibles dans certains établissements. Elles sont attribuées en fonction de critères variés dont les revenus de la famille et l’éloignement du domicile. Les internats peuvent fermer durant les les week-ends ou les vacances scolaires.

Les aides au logement :

ALS et APL :
Au même titre que les étudiants français, les étudiants étrangers peuvent bénéficier des aides au logement. Il existe deux types d’aide au logement non cumulables (en fonction du type de logement) : l’allocation de logement à caractère social (ALS) et l’aide personnalisée au logement (APL). Le montant de l’allocation est variable en fonction du prix et de la situation de l’étudiant. Informations et conditions auprès de la Caisse d’Allocations Familiales
https://www.caf.fr/actualites/2016/...

La Clé, caution locative étudiante :
La Clé est une garantie de l’État qui permet aux étudiants dépourvus de garants personnels de faciliter leur accès à un logement. La demande de CLÉ s’effectue directement depuis le site Lokaviz, la centrale du logement étudiant.

8. Les bourses et le financement des études

Bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux

Pour les étudiants de nationalité française. Elles sont gérées par les CROUS
Parmi les critères pris en compte pour le calcul de la bourse sur critères sociaux :

  • les revenus du foyer fiscal,
  • le nombre d’enfants à charge fiscale de la famille,
  • l’éloignement du lieu d’études.

Pour demander une bourse, vous devez constituer votre Dossier social étudiant (DSE) sur le site du Crous du 15 janvier au 30 avril de l’année de terminale pour une rentrée dans un établissement d’enseignement supérieur en septembre/octobre.
Lors de son inscription sur l’application Admission post-bac (APB), l’élève doit se diriger sur l’espace inscription, puis rubrique critères sociaux. L’élève doit ensuite cliquer sur Dossier social étudiant : il est alors renvoyé sur le site du CROUS où il doit scrupuleusement suivre les instructions jusqu’à obtention d’un numéro de connexion et de dossier qui seront utiles pour tout le traitement du dossier.
La demande de bourse peut être accompagnée d’une demande de logement en cité universitaire.

Bourse Excellence-Major

Ce programme de bourse du gouvernement français, piloté par le MAEE et l’AEFE, s’adresse aux meilleurs bacheliers étrangers des lycées français de l’étranger
et peut être accordée pour 5 ans au maximum.
Qualité des résultats scolaires, cohérence du projet d’orientation et motivation pour des études supérieures exigeantes constituent les 3 critères d’attribution des bourses Excellence-Major.
Les candidatures sont présentées par les proviseurs et validées par le service de coopération et d’action culturelle du poste diplomatique du pays concerné. Elles sont ensuite transmises à l’AEFE et examinées par une commission composée de spécialistes de l’enseignement supérieur et de représentants de filières d’excellence (CPGE, écoles d’ingénieur, universités).
La décision d’attribution définitive d’une bourse aux candidats sélectionnés par la commission est conditionnée par l’obtention du baccalauréat avec mention « très bien » ou « bien ».
Différents niveaux de prestations peuvent être attribués :

  • la « bourse de rentrée » (500 €),
  • la bourse Excellence-Major à taux 1 (222 € par mois),
  • la bourse Excellence-Major à taux 2 (685 € par mois).

Le boursier Excellence-Major bénéficie de la sécurité sociale, d’une mutuelle étudiante et la participation aux frais de scolarité peut atteindre jusqu’à 5 000 euros par année universitaire et pour le cursus principal.

Bourse de la Fondation Bouygues

Créée en 2005, la bourse Francis Bouygues, d’un montant de 1 500 à 10 000 € par an, octroyée pour des études d’une durée de 4 à 6 ans, est destinée aux bacheliers français (mention « très bien » ou « bien ») ou francophones étrangers ; notamment issus des lycées français à l’étranger.
Chaque boursier est accompagné dans son parcours par un parrain.
Outre la mention au bac, les critères pris en compte pour l’octroi de cette bourse sont la motivation et les revenus imposables des parents de l’étudiant (lesquels ne doivent pas dépasser 20 000 €/an). Cette bourse n’est pas cumulable avec une autre aide. Dossier à constituer entre le 1er et le 31 mai.
Plus d’info sur : www.fondationfrancisbouygues.com

Récapitulatif des bourses existantes :

Les bourses de l’enseignement supérieur en France