Accueil > Pédagogie > Enseignement secondaire > Sciences & technologie > Technologie > Projets 2015-2016 > Robot CTN 3B

Robot CTN 3B

(Céline, Noël, Thu 3B)

Bonjour,
Nous sommes Céline, Thu et Noël, de la classe de 3eB. Nous sommes chargés de terminer la tâche inachevée qu’était celle donnée a nos prédécesseurs. Ils avaient une mission : celle de construire un robot de bout en bout en quelques mois. Le dernier délai étant la fin du mois de juin. Ils ont échoué lamentablement. Et cette lourde responsabilité tombe sur nos épaules à présent. C’est à nous de réussir non seulement la construction mais aussi de gagner le challenge. Eh oui ! Car il ne s’agit pas d’uniquement dessiner, monter, visser, assembler ! Nous avons une course à gagner ! Voilà pourquoi nous devons garantir au robot une vitesse exceptionnelle pour être en tête mais également une beauté surnaturelle dans la mesure où l’esthétique est pris en compte. Nous avons donc du travail devant nous.

Cette chose ci-dessus, c’est le ’’robot’’ que nous ont laissés les anciens troisièmes. Magnifique, hein ? Autant dire qu’on l’a un petit peu changé, en commençant par la deconstruction (regardez ci-dessous).

Ils avaient mis une épaisseur d’un centimètre de colle à toutes les jointures du PVC. Elle avait coulé et nous avons retrouvé des paquets partout sur le PVC. Et nous apprécions beaucoup leur notion d’esthétique mais préférons la notre et éviterons à l’avenir les smileys.
...
Ainsi nous commençâmes le projet avec zéro ressources, excepté des plaques de PVC bleues, deux blocs moteurs, une boîte de commande et enfin quelques vis, câbles et petites pièces en tout genre.
Mais il fallait en tout premier penser à l’organisation. Nous mîmes alors en commun toutes nos idées, ’’brainstorming’’ de l’anglais ’’tempête de cerveaux’’... Et rédigeâmes une planification des tâches.

Si au début le projet n’avança pas très rapidement, nous nous organisâmes et en quelques semaines possédions une ébauche de notre robot assez complète.

Céline commença par réaliser une maquette du futur robot sur le logiciel Geogebra après les essais de Thu sur Sketchup que nous n’avions jamais utilisé auparavant. Puis, elle s’occupa de la programmation à faire. Il fallait que ce robot puisse suivre une ligne dessinée.


Pendant ce temps, Noël assembla les blocs moteurs afin qu’ils fonctionnent correctement et Thu dessina un schéma aux mesures exactes reproduisant le châssis à imprimer, puis chaque pièce séparée. Ces schémas serviraient à Céline dans l’impression des pièces à monter grâce au logiciel Gcfao relié à la machine Charly.

Nous ne nous occupâmes pas vraiment de faire une étiquette pour notre boite -chaque groupe ayant une boite en carton servant à ranger les pièces et matériaux du robot- contrairement aux autres groupes, nous contentant simplement d’en esquisser une sur papier. Si nous avions le temps, nous le ferions par la suite.

Enfin, nous lançâmes l’impression du châssis avec la machine Charly et obtînmes une plaque bleue rectangulaire percée à certains endroits pour les vis, correspondant presque à ce que nous souhaitions. Sur douze trous faits, deux étaient un petit peu décaler. Mais rien que nous ne pouvions arranger. Il suffisait de refaire à la perceuse ces deux trous et le tour était joué.

Pendant que Céline s’occupait de régler les dernières pièces du robot sur le logiciel, Thu découpa une grande plaque de PVC grise et plaça au crayon l’emplacement de chaque pièce. L’écriture de l’article se poursuivit...

Mais la construction du robot également. En quelques séances, nous finalisâmes. Les câbles furent soudés aux moteurs, le problème qui faisait que les moteurs ne démarraient pas fut réglé, la programmation fut implanté dans la boîte de commande, et les pièces furent fixées entre elles.

Ils ne nous restait plus qu’une seule chose à faire : Participer à la course, et la gagner si possible.

- Céline, Noël et Thu