Accueil > Pédagogie > Enseignement secondaire > Sciences & technologie > Technologie > Projets 2016-2017 > Projet HARAMBE

Projet HARAMBE

Un projet de robotique par les 3eB

par BULLOCH Brown, LE Phan, NGUYEN Bui Hai Bang, VIVIEN Louis

Lors du second Trimestre les élèves de 3eB s’engagent dans un projet de robotique. Seuls 1 groupe sera nommé champions du challenge parmi 12 groupes participant au tournoi de robotique.Cet article évoque les étapes et les phases de construction du robot qui amèneront au départ des meilleurs groupes...

Pour arriver à construire ce robot, quelques consignes sont impliquées et une production spécifique est attendue. En se servant du matériel, les élèves ont pour but de construire un robot capable de suivre des lignes noires d’une piste donnée tout en stoppant lorsque celles-la ne sont pas présentes et en réagissant face aux obstacles et pouvoir s’orienter. Il est évident que ce sont les bases, mais pour être sélectionné pour le concours, le robot doit pouvoir finir la course le plus rapidement possible. Pour cela, le robot doit faire preuve d’efficacité lors de la course notamment l’aspect technique pour faire en sorte que le robot ait une légèreté maximale ou au niveau de la programmation pour que le robot soit efficace lorsqu’il change de direction.

En premier lieu , les élèves se répartissent les taches et font un plan pour organiser la production du robot. La priorité : le châssis. La composition du châssis est définie par le placement de deux moteurs que nous avons placés derrière pour être alignés avec les roues d’arrière. De plus nous avons mis la boite de commande et les piles devant. Visant a effectuer l’efficacité lors de la course, une roue de devant sera implantée afin de permettre une rotation de 360 degrés. De plus un toit pouvant enlever pour allumer et éteindre le robot est installé.

Ensuite, pour permettre le fonctionnement du robot, il doit être programmé. Pour cela nous employons Scratch et les programmeurs de PICAXE pour créer un programme qui le dirigerait a suivre les lignes noires. Pour cela le programme est construit de manière a faire suivre les lignes noirs détectées par les sensors.




En ce qui concerne l’estethique, ce robot est a la fois basé sur la voiture 1969 Dodge Charger, dont la forme du robot et sa couleur noire, mais aussi celui la rend hommage a Harmabe. Celui ci était un gorille du Zoo de Cincinnati tué le 29 mai 2016, lors qu’un enfant est tombé dans son enclos et Harambe a tenté de le sauver en le sortant de l’eau et la sécurité du zoo a agi. ce gorille peut être vu sur les etiquettes sur la voiture.


Plusieurs contraintes se sont imposées. Lors de la construction, les solutions de la roue avant ne fonctionnaient pas a cause du poids de la voiture. La solution a cela était la roue avant pouvant tourner 360 degrés. Souvent la voiture n’avançait pas a cause de la configuration des moteurs et la roue arrière gauche, mais finalement une solution a été trouvée et nous avons utilisé un système de roues avant des clous pour permettre un meilleur fonctionnement de ceux ci.

Pour conclure, ce travail n’est pas venu sans difficultés. La construction du robot Harambe est caractérisée par ces obstacles et les solutions trouvées. lors de la competition, notre voiture a été éliminée au 2e tour mais a donne un bon effort. Malgré ce résultat peu excellent, ce robot ne sera pas oublié et continuera a rendre hommage a Harambe.

Portfolio