Accueil > Vie Scolaire > Ciné-Club > Cinquième étape du Ciné club : Le Samouraï de Jean-Pierre Melville

Cinquième étape du Ciné club : Le Samouraï de Jean-Pierre Melville

par LE BADEZET Philippe

Notre tour du monde en 10 films se poursuit. Nouvel arrêt : la France. Nouveau genre : le film noir.

Cinquième étape : le lundi 24 Février à 16h45 en salle 403.

Cinquième film : Le Samouraï de Jean-Pierre Melville, 1967. Durée : 105 min.

« Tout tient peut-être à peu de choses, au chapeau et au trench-coat, au soin maniaque à les ajuster. Cette panoplie fétichisée est la seconde peau de Jeff. Dessous, il n’est rien, juste un fantôme, un taiseux au masque inexpressif. Obsédé par la maîtrise, ce géomètre du crime circule vite, sans laisser de traces. Il vient d’un désert français, cette banlieue que Melville filme comme un lointain intérieur. Le code de l’honneur, le destin en marche, la noblesse maléfique du gangster : Melville récupère les stéréotypes du polar et les exacerbe en éliminant le superflu : psychologie, expressivité, dialogues. Demeurent le décor et des automates tirés à quatre épingles. Delon impressionne la pellicule, comme jamais sans doute, face à Melville, fasciné, transi d’amour inavouable. Qui est Jeff ? Le dernier des anges déchus ? L’homme qu’on aimerait être ? Un schizo, enfermé tel le bouvreuil dans sa cage ? On est nous-mêmes captifs, on peut revoir le film à l’infini, retrouver ces trajets incessants, ces filatures, entendre ces pas résonner dans le métro. » (Source : Terema.fr)