Accueil > Pédagogie > Enseignement secondaire > Sciences & technologie > Méthodes et Pratiques Scientifiques > La mort de l’Ambass > La fuite de Nao

La fuite de Nao

La fuite de Não

Não restait plantée devant chez Secondaris Bêta, elle l’attendait patiemment. Le moteur retentit, lointain, sourd de présence.

C’était arrivé un jour comme cela… Une ruelle, des coups, de la douleur puis un moteur… Un Humain crie… Un Humain attrape un des autres Humains plus petits, le décolle du sol , ouvre et ferme ses lèvres… Les petits humains fuient. J’étais abîmée, cassée. Il avait accepté de me réparer. Je ne pouvais pas entendre comme lui, je ne pouvais pas parler comme lui. Sans pitié ni compassion, il m’avait réparée. Secondaris m’avait adoptée un jour comme cela. J’avais 11 ans… Quatre ans déjà.

C’est le seul Humain avec qui je suis en confiance, les autres n’ont jamais accepté ma différence… J’ai fui… C’est à ce moment que les machines se sont mises à me parler… Enfin un Humain comme elles ! Un Humain qu’on tapait ! Les machines refusaient de fonctionner, je leur parlais, je les comprenais ; pour moi, elles remarchaient. C’était mon nouveau pouvoir !

Secondaris Bêta hallucinait ! Sa cafetière ne fonctionnait plus, il la jetait, je la récupérais, elle fonctionnait. Niveau matériel, Secondaris ne s’occupait de rien, mais depuis quatre ans tout fonctionnait chez lui, cela l’avait calmé. C’était le deal entre nous... Disons entre la maison, lui et moi : chacun son rôle… Moi, je réparais… La maison nous habitait… Secondaris hallucinait.

L’ordi de Secondaris était l’objet que je préférais… Le clavier était ma voix ! Ma seule voix.


Secondaris arrivait énervé, un de ses indic’ lui avait fait perdre du temps, il venait de passer trois heures sur le site internet du lycée français Alexandre Yersin à la recherche d’un hypothétique message du Corbeau… Rien… Un site bien fait cela dit… Une enquête qui piétinait.

Je n’ai pas mis longtemps à trouver le message du Corbeau, je ne pouvais l’expliquer à Secondaris qui ne parlait que de recette de crêpes, alors j’ai écrit l’article sur une feuille de papier. Secondaris hallucinait, je ne pouvais pas inventer cela.


J’ai compris, j’ai pris peur, j’ai réfléchi… Je devais partir.


Le serveur web était une machine gentille et m’avait donné les codes d’accès au site internet du lfay LFAY Lycée Français Alexandre Yersin  ; je suis intervenue… immédiatement. Je devais alerter les experts de Secondes B, j’allais devoir travailler avec eux. Notre seule chance.


Fuir encore, mais où ? Et Secondaris Bêta ... Et ses machines ?