Accueil > Pédagogie > Enseignement secondaire > Sciences & technologie > Technologie > Projets 2015-2016 > Ultrabouf 5000

Ultrabouf 5000

Cette année, nous les 3es devons continuer un projet qui a été commencer par les 3es de l’année dernière, qui a pour but de construire un robot qui est capable de suivre une ligne noire. La plupart de la construction et la programmation du robot est faite par nous. Notre groupe est constituée de trois membres dont Inès, Jennifer et Thomas. Nous gardons le même nom « Ultrabouf 5000 » pour le robot.

Après avoir fait l’analyzation du fonctionnement du robot, notre groupe a décidé de garder le châssis du robot que le groupe précèdent a déjà réalisé mais de faire quelques changements a l’esthétique du robot.

D’abord, on a fait une planification des tâches pour chaque membre. Puis nous avons fait les dessins de définition en 2D comportant les dimensions de chaque pièce du robot, avec nos modifications.

On utilise le logiciel Publisher pour pouvoir ensuite imprimer les dessins de définitions. On a fait donc une nouvelle maquette du robot avec ces dessins imprimés.

Puisque le montage des moteurs a été déjà réalisé par le groupe précédent. On a immédiatement commencé l’utilisation du logiciel GCFAO pour programmer le trajet que la machine Charly Robot percera dans nos plaques.

Pour cette étape, on doit d’abord découper la pièce de brut en sorte qu’elle puisse rentrer dans Charly Robot. Puis on a utilisé le logiciel CAO qui sert a réaliser les fichiers d’usinages que Charly Robot va ensuite fabriquer. Apres le logiciel CAO, c’est au tour du logiciel FAO qui sert a mettre en place les paramètrages d’usinages.
A la suite de ces deux logiciels, c’est alors l’usinage des plaques avec Charly Robot.

Puis quand on a du faire des changements aux plaques, les couper ou les trouer sans Charly, on a utilisé les équipements de la salle de technologie afin les faire.

La dernière étape est donc la programmation du robot pour qu’il puisse suivre une ligne noire avec le logiciel Logicator, qui est enfaite l’étape la plus compliquée.