Accueil > Pédagogie > Enseignement secondaire > Sciences & technologie > Méthodes et Pratiques Scientifiques > Les immortels > MPS- Saison 2 - Mac Lod et les Katanas du sanctuaire

MPS- Saison 2 - Mac Lod et les Katanas du sanctuaire

Une soirée parisienne

Place de la Contrescarpe 13 février 2014, 21h30, Mac Lod restait assis sur le rebord de la fontaine , ivre de la voix des marmots parisiens qui n’en finissaient pas de dire « dans deux minutes ! » à leurs parents. Mac Lod en avait vu des gamins sur cette place... Le vieux là, assis au café, il le revoyait en 1934 faire diversion pour ses copains en inventant les pires grimaces face aux marchands ambulants de barbe à papa ; il le revoyait, un sourire en forme de tête, poursuivi par ces faux-méchants titubant sur les pavés, revenant essoufflés de ce combat inégal.

— Ah si j’avais trente ans de moins mon saligot, tu aurais eu les oreilles rouges !

— Et toi des barbes à papa en plus !

C’était de bonne guerre, une vraie vie de quartier. Il vieillissait bien « Le Louis » avec ses quatre-vingt dix piges, les mêmes yeux vifs plein de malice.

Mac Lod aurait tellement aimé vieillir mais ce n’était plus possible ; son maître, Graham Ashey, le lui avait expliqué comme on explique à un simple mortel... Qu’il est immortel.


La rencontre entre Graham Ashey et Mac Lod

Carte des provinces irlandaises (agrandissement par clic) {JPEG}

Durant le terrible hiver 1601, Hugh O’Neill et Hugh Roe O’Donnell, vaillants seigneurs guerriers Irlandais de la province de l’Ulster du nord de l’Irlande, descendirent dans des conditions extrêmes dans la province sud du Munster afin de soutenir les troupes espagnoles de Don Juan d’Aguila assiégées dans le château de Rincurran par l’armée anglaise dirigée par Lord Mountjoy.

La bataille de Kinsale (octobre 1601-Janvier 1602)

Le siège de la ville de Kinsale se déroula pendant le règne d’Élisabeth Iere d’Angleterre, au paroxysme de la guerre de neuf ans en Irlande, une rébellion lancée par Hugh O’Neill, Hugh Roe O’Donnell et d’autres chefs catholiques de clans irlandais en réaction contre la domination protestante anglaise. En raison de la participation des Espagnols et des avantages stratégiques en jeu, la bataille fit aussi partie de la guerre anglo-espagnole de 1585 à 1604, un conflit plus large, où s’affrontèrent l’Angleterre protestante et l’Espagne catholique.

Hugh Roe O'Donnell (1587-1607)Mac Lod, d’origine écossaise, combattait en tête dans les troupes de ses frères irlandais Hugh O’Neill et Hugh Roe O’Donnell. Ils étaient 5000 irlandais à s’être positionnés à deux kilomètres en arrière de l’armée anglaise, les assiégeurs se retrouvaient assiégés et affaiblis par de terribles conditions météorologiques. Hugh O’Neill, sûr de la victoire, tenait à faire durer « le siège inversé » sur les anglais mais Hugh Roe O’Donnell et Don Juan d’Aguila, en contact par lettres à l’aide d’un messager nommé Mac Mahon, préféraient une victoire rapide et écrasante. Contre l’avis de O’Neill et de Mac Lod, une charge militaire fut décidée en décembre 1601 sans savoir que les anglais en étaient avertis par le messager traître. Aussi Les anglais, bien que moins nombreux, contrèrent-ils facilement la charge et obligèrent-ils toute la force irlandaise à battre en retraite. La plupart des Irlandais s’enfuirent en Ulster tandis Hugh O’Neill et Hugh Roe O’Donnell partirent pour l’Espagne. Don Juan d’Aguila se rendit désespéré aux Anglais. Hugh O'Neill (1545-1616)

Cette défaite mit fin à l’aide espagnole en Irlande et à la plupart de la résistance irlandaise. Les forces de l’Ulster retournèrent dans leur province d’origine, et, après deux années supplémentaires d’une guerre d’usure, les derniers Irlandais se rendirent en 1603, peu après la mort de la reine Élisabeth. L’année suivante, l’Angleterre et l’Espagne conclurent une paix temporaire en signant le Traité de Londres de 1604.

La mort violente de Mac Lod

Durant la bataille de Kinsale, il y eut un événement marquant ; Mac Lod, trop attaché à la défense des terres irlandaises avait refusé de reculer face aux Anglais. Il s’était tenu debout, immobile, son épée contre le corps, la lame masquant son visage. Il fut piétiné une première fois par les 1500 chevaux de la cavalerie anglaise, puis il fut piétiné une deuxième fois ; on lui planta dix lances dans le corps et on l’attacha avec une corde à un cheval qui le traîna dans les rues de Kinsale pendant des heures afin de démontrer aux Irlandais la puissance anglaise.

La mort violente de Mac Lod
On l’exposa ensuite, en possession de son épée, sur un rocher maritime de la côte sud de Kinsale où la mer, inexorablement, fracassait violemment et continuellement son corps. Tel un trophée guerrier, Mac Lod apparaissait à marée basse et disparaissait à marée haute, le corps de plus en plus décomposé.

Le 20 janvier 1602, une tempête énorme se déchaîna sur le sud de l’Irlande et une foudre fulgurante rompit la corde qui maintenait Mac Lod sur son rocher, le courant maritime ramena son corps meurtri sur la plage.

La terre sacrée de Dunluce

Graham Ashey avait senti la présence de Mac Lod, il ne mit que peu de temps à le trouver ; il emmena la dépouille de Mac Lod en Ulster dans le château imprenable de Dunluce. C’est dans cette terre sacrée, reculée et protégée, que Graham Ashey détailla à Mac Lod son nouveau destin et... Le code des Immortels.


Le code des Immortels

Les règles

On ne sait pas qui est le premier immortel, mais on sait que tous les immortels ont un maître (ou une maîtresse), personne qui leur a appris leur condition, et leurs règles. La première de ces règles est Il ne doit en rester qu’un. Les autres sont :

  • Pour survivre, un immortel doit affronter un autre immortel dans un combat singulier à l’épée dont l’issue est la mort de l’un par décapitation.
  • Aucun combat ne doit avoir lieu sur une terre sacrée.
  • Toujours garder son épée sur soi.
  • Un immortel ne peut avoir de descendance et est condamné à voir mourir les personnes auxquelles il tient.
Le Quickening

Un Immortel ne peut être tué que par décapitation. Lorsqu’un Immortel est tué, son vainqueur reçoit sa puissance et son essence à travers un processus mystique connu sous le nom de « Quickening ». La puissance du Quickening est équivalente à une décharge électrique de grande ampleur. Les fenêtres explosent, l’éclairage saute, des courts-circuits sont provoqués, etc. C’est à peu près comme si l’Immortel victorieux se trouvait au centre d’une tempête de lumière.

Le Quickening se produit donc quand un Immortel décapite un autre Immortel dans un combat singulier sur une terre non sacrée. Le pouvoir de l’Immortel décapité renforce le pouvoir de l’Immortel décapiteur.

Certains Quickenings sont qualifiés de Quickenings noirs. Cela arrive après qu’un Immortel a décapité trop d’Immortels « mauvais ». Il y a comme une « surcharge ». L’Immortel est alors affecté dans son comportement et devient alors lui même mauvais en reprenant les différentes personnalités des immortels décapités.

Inversement, il existe des Quickenings blancs. Après avoir décapité un Immortel bon, l’Immortel décapiteur devient bon.

Terre sacrée

Les Immortels ne peuvent pas se battre sur un territoire sacré. C’est une règle. Si deux Immortels dégainent leurs armes dans un lieu sacré japonais, immédiatement un éclair, un tremblement de terre, une éruption volcanique, une catastrophe venus de nulle part leur rappelle la règle.
Une terre sacrée est donc un lieu neutre où les Immortels peuvent se rencontrer sans craindre pour leur vie. Le temps sur une terre sacrée est limitée à cent ans pour tout Immortel.

Le sanctuaire

Il existe une terre sacrée particulière où se réunissent tous les Immortels qui veulent se mettre hors-jeu : c’est le Sanctuaire. Dans ce lieu, les Immortels s’isolent, ils s’injectent une drogue qui les fait dormir, le temps qu’on les attache sur une planche en métal et qu’un casque relié à une machine leur soit posé sur la tête. Durant ce temps, ils sont comme plongés en léthargie, mais en restant conscients ; tant qu’ils sont reliés, ils peuvent vieillir. Violer le sanctuaire est la faute la plus grave que peut commettre un Immortel.

La physiologie

Les Immortels diffèrent des mortels :

  • ils (ou elles) sont stériles.
  • ils (ou elles) guérissent rapidement de presque n’importe quelle blessure.
  • ils (ou elles) ne vieillissent pas(sauf au sanctuaire).
  • ils (ou elles) ne peuvent être tués que par décapitation.
  • ils (ou elles) peuvent ressentir la présence d’un autre Immortel par une sensation à la fois en eux et autour d’eux.
  • ils (ou elles) peuvent avoir certaines dégénérescences dans le temps et développer des particularités non citées dans les différences fondamentales ci-dessus.
Acquisition de l’immortalité

Le choix du statut d’Immortel est inné et on ne sait quelle force décide ce choix sur les mortels ; les immortels sont en nombre fini et ils sont à l’écriture de ce code tous choisis. Un immortel n’acquiert les caractéristiques précédentes que lorsqu’il meurt d’une mort violente. Il est possible qu’un Immortel qui ne mourrait pas violemment puisse mener une vie normale, voire avoir des enfants, jusqu’à mourir de vieillesse. Un Immortel peut détecter l’immortalité chez un autre Immortel n’ayant pas subi sa première mort violente.
L’arrêt du vieillissement s’effectue à l’âge de cette première mort violente.

Les Guetteurs

Les Guetteurs sont une société secrète s’étant donné pour mission d’écrire secrètement les chroniques des Immortels en les observant sans interagir avec ces derniers. Ils portent un tatouage au poignet gauche, marque de leur fonction.

Les Guetteurs rebelles

C’est un groupe de la société secrète qui perçoit les Immortels comme une menace pour l’humanité. Ils ont décidé d’éliminer tous les Immortels.

Le dernier Immortel et le Prix

Les immortels doivent s’affronter en duel jusqu’au dernier : Il ne peut en rester qu’un ! Pour les « bons » Immortels, le dernier immortel gagnera le droit d’avoir un enfant et de pouvoir finir sa vie en vieillissant dans la paix ; pour les « mauvais » immortels, le dernier immortel gagnera le droit de régner sur l’humanité, d’en devenir le maître absolu entraînant inexorablement une ère d’obscurité et de détresse pour tous les mortels.


Les katanas du sanctuaire

Je suis né en -750 avant Jésus-Christ, Mac Lod, ce qui signifie que j’ai environ 2350 ans. Je suis venu te former à l’Immortalité et à ton Destin. C’est important Mac Lod, je sais que je vais bientôt devoir affronter un adversaire bien au dessus de mes forces.

— Un immortel ?

— Le plus puissant, le plus sournois, le plus cruel... Le légendaire Mephisto. C’est un ancien ; il a décapité à ce jour d’innombrables immortels et acquit une force maléfique phénoménale et inégalée à ce jour en raison du nombre de Quickening. Nos humbles épées sont devenues inefficaces sur sa gorge. Seuls les katanas de Cheung Po Tsai, le gardien du sanctuaire, pourraient trancher sa nuque.

— Qui détient ces katanas ?


— Je serais venu à ta rencontre avec ces armes si je le savais ! Jadis, les katanas reposaient à l’abri dans le sanctuaire. Mephisto a enfreint la plus sacrée des règles de notre code en violant le sanctuaire à la recherche de ces katanas durant le Ier siècle avant Jésus-Christ. Il s’est alors affronté au sage Cheung Po Tsai et à l’immortelle Gentius Méros.

Mephisto
Génius Méros

La Nature s’est alors révoltée contre cette impensable affront, la terre s’est ouverte, l’eau a jailli et Méphisto a été repoussé à des milliers de kilomètres du sanctuaire.

Le SanctuaireSuite à cette attaque, Cheung Po Tsai décida, avec accord des sages du sanctuaire, de remettre les katanas sacrés à Gentius Méros afin qu’elle puisse les protéger de Mephisto. C’est ici que s’arrête ma connaissance de l’histoire des katanas, je sais aussi que la brave et vaillante Gentius Méros a été décapitée par Mephisto environ dix ans après cet événement. Nous ne pourrons rien faire sans l’aide de la famille des guetteurs Errxuarei, chroniqueurs intemporels d’exception. Leurs descendants guideront notre chemin.


La bande originale

Le katana principal du sanctuaire

Bande originale des Immortels

Le rôle des experts scientifiques de seconde A

calligraphie chinoise pour la sagesseChers experts scientifiques de seconde A, je suis Raguohrab, descendant direct de la famille de guetteurs Errxuarei. Je vis à votre époque. Je possède toutes les archives connues sur les Immortels depuis -1000 avant Jésus-Christ. C’est moi qui suis en train de vous conter l’Histoire des Immortels ; en revanche je n’ai pas trace dans mes archives des passations des katanas de Cheung Po Tsai. Les différents Immortels en possession de ces katanas ont tenu à rendre leur chemin le plus secret possible notamment par un jeu subtile d’énigmes et d’objets. Je possède certaines de ces énigmes, non résolues par ma famille, et certains de ces objets dont la signification m’échappe encore. Notre belle planète demande l’aide de vos différents talents afin de tracer rapidement ces katanas et surtout de les tracer avant Mephisto ! Je vous donnerai la première énigme en ma possession prochainement ; pour l’instant, il m’apparaît plus important de vous préciser que :
Le bureau de raguohrab
  • Mac Lod est encore en vie ;
  • Mephisto est encore en vie et travaille activement avec une autre famille de guetteurs à la recherche des katanas. Il est, je pense, bien plus avancé que nous sur ce point.

Pourquoi vous, secondes A, pour une tâche aussi risquée ? Parce que vous êtes les meilleurs et la famille Errxuarei a donc pleinement confiance en vous.

VOUS NE POUVEZ PAS ÉCHOUER !


Remerciements

  • Certains dessins présents dans cet article ou dans les futurs ont été gentiment et gratuitement mis à disposition par Monsieur JEAN-LUC SALA.
  • Certaines photos ont été achetées sur le site 123RF, d’autres proviennent de wikipédia.
  • La bande originale de cette aventure provient de Game of Thrones Cello Cover - Break of Reality.
  • Certains noms (Graham Ashey et Mac Lod) et certains concepts (dont le code des immortels) sont des retouches du film ou de la série highlander.