Accueil > Pédagogie > Orientation > Actualités du LFAY > Terres de Talents > Les étudiants de Terre de Talents à la rencontre du LFAY

Les étudiants de Terre de Talents à la rencontre du LFAY

par MOTTIER Pierre

Max, Charles, Jean-Julien, Adrien, Jérôme et Pierre, étudiants à HEC Paris, Grenoble EM ou Audencia Nantes, membres de l’association Terre de Talents, viennent de passer une semaine au sein du lycée.

Ils ont pris une année de césure pour sillonner la planète et promouvoir l’enseignement supérieur français auprès des élèves des lycées français de l’étranger. Les élèves de première et de terminale des deux séries ES et S leur ont réservé un accueil enthousiaste.

Lundi 26 novembre, ils ont pu entendre de la voix de ces six sympathiques étudiants français les atouts que représentait leur culture internationale, lors d’une présentation magistrale du stage. Puis, chaque jour de la semaine, ils ont travaillé dur, par petits groupes, à l’exercice difficile de la conception d’un curriculum vitae et de la rédaction d’une lettre de motivation, tout en affinant leurs projets d’orientation au cours de la préparation des entretiens de personnalité programmés pour le samedi suivant.
26 des 28 élèves de terminale, tous volontaires, ont ainsi pu approfondir une réflexion déjà bien avancée sur les possibilités qui s’ouvrent à eux dans l’enseignement supérieur. Il ne leur reste maintenant plus qu’un mois avant de présenter une dernière fois, devant le conseil de classe, un projet d’orientation bien structuré et argumenté, en adéquation avec les résultats scolaires. Dès le 20 janvier, ils entameront en effet les procédures de pré-inscription.

32 des 37 élèves de première ont, eux aussi sur la base du volontariat, eu l’occasion de prendre conscience une nouvelle fois, en appui de ce que leur avaient déjà spécifié leurs professeurs principaux, qu’il ne faut pas repousser cette réflexion et une recherche fine d’informations à l’année prochaine, mais qu’un projet d’orientation se construit sur l’ensemble du cycle terminale, du mois de janvier de l’année de première jusqu’au mois de janvier de l’année de terminale. De nombreuses autres actions sont prévues dans ce sens, dans le cadre du Parcours de Découverte des Métiers et de Formations (voir le planning pluri-annuel, dans la rubrique « orientation » du site Internet du LFAY LFAY Lycée Français Alexandre Yersin ).

La participation active des familles au stage de Terre de Talents aura aussi permis d’engager ou de poursuivre un dialogue nécessaire entre les élèves et leurs parents sur le choix difficile de l’orientation scolaire et des études supérieures, ainsi que sur les moyens à mettre en œuvre pour être maître de ses choix.
Entre-temps, mardi 27 novembre, parents et élèves ont appris comment il est possible d’oser donner vie à ces projets et de développer sa créativité grâce au « crowdfunding ».

Samedi enfin, les élèves de terminale ont participé à des simulations d’entretiens de personnalité devant des jurys composés des étudiants de Terre de Talents, de parents et de membres de l’équipe éducative, dont M. le proviseur.
Exercice difficile ! Même s’il ne s’agissait que d’une simulation, il n’est pas simple de se dévoiler ainsi puis de répondre aux questions pointues de jurys cherchant à mesurer votre motivation. Apprendre à gérer son stress, à poser sa voix et à faire preuve d’assurance, ou tout simplement à ne pas fuir devant une difficulté nouvelle mais à l’affronter pour finalement mieux la connaître et être à l’avenir capable de l’affronter avec plus d’assurance, ce n’est pas simple ! 51 des 65 élèves du cycle terminale avaient relevé le défi. Le moment venu, dix des candidats ont éprouvé des difficultés à tenir leurs engagements... Ces défections, elles aussi, ont un caractère éducatif : mis face à leurs responsabilités, les élèves, par leur défaillance, ont fait un pas supplémentaire vers l’âge adulte !
Un buffet a permis, samedi midi, de clôturer ce stage intensif, dont le succès nous laisse espérer qu’il pourra être reconduit, avec l’aide des parents, les années à venir.

Nous souhaitons bonne route vers le Laos à toute l’équipe de Terre de Talents !
 
 
Tran Thanh Mai, élève de première ES, raconte comment elle a vécu la semaine de stage :

Lorsque MM. Mottier et Le Port ont annoncé à la classe que des étudiants de France allaient bientôt venir nous proposer un stage sur la rédaction du CV et de la lettre de motivation ainsi que sur l’entretien de personnalité, j’étais vraiment ravie et je n’ai pas hésité à m’inscrire. Cela me semblait une chance extraordinaire et je m’imaginais déjà passer un bon temps. Quelques jours plus tard, nous reçûmes le dossier du stage, comprenant notamment l’emploi du temps de la semaine. « Mais ça va être pénible ! Je n’aurai aucune heure d’étude cette semaine-là ! » fut ma réaction. Je ne me pensais pas capable de soutenir une telle charge de travail et j’attendais le stage avec moins d’impatience qu’au départ.

Enfin, le jour vint où nous devions assister à une présentation générale du stage avant de nous embarquer dans les ateliers. J’avais eu quelques échos sur les étudiants français de ceux qui les hébergeaient : sympathiques, disaient-ils tous. Les étudiants m’ont prouvé cette opinion dès le premier contact lors de la présentation. Ils étaient jeunes et peu intimidants. Ils essayèrent à plusieurs reprises de nous mettre à l’aise en mettant en avant qu’ils n’étaient pas des professeurs mais plutôt des grands frères et qu’ainsi nous pouvions avoir des conversations moins formelles. Ils nous ont aussi répété de ne pas nous limiter à des questions sur les études et de ne pas hésiter à les solliciter en dehors des cours.

Les étudiants étaient au nom de 6, et Jean-Julien fut le premier avec lequel je fis connaissance. Il nous a appris à rédiger un CV. Nous étions en petit groupe, et mon groupe était composé d’Anaïs, Huong, Tam et Dieu Mi. Les filles avaient du mal à faire ce travail, elles ne savaient quoi indiquer comme expérience professionnelle. « Mais travailler dans une ferme, c’est super ! J’ai travaillé dans la ferme de mon oncle lorsque j’étais adolescent et franchement j’adorais me lever tous les matins pour traire les vaches » ou encore « Je ne sais pas ce que tu penses, mais changer les couches des personnes malades dans l’hôpital est une tâche honorable ! » fit Jean-Julien (que nous appelons JJ par affinité) pour les détendre mais aussi les encourager. Tant de bonnes impressions sur moi.

De la même manière, je fis la connaissance des autres étudiants. Max m’apprit à me présenter dans le cadre d’un entretien de personnalité, Charles m’aida à concevoir mes projets d’études et professionnels, Jérôme me fit réfléchir sur mes qualités et défauts (et me posa une question piège !), Pierre me parla s classes préparatoires aux grandes écoles et Adrien me donna des conseils sur la rédaction de la lettre de motivation. Les ateliers étaient fort intéressants et j’apprenais tout autant en regardant mes camarades qu’en y participant moi-même. Ce que j’ai également apprécié, c’est que nous avons aussi parlé de la vie étudiante en France. Max, Jérôme, Charles, Pierre, Adrien et JJ nous racontèrent leurs propres expériences, ce qui donnait un poids plus important à leur discours.

Ainsi, ils furent tellement sympathiques, amicaux (bref un tas d’adjectifs mélioratifs) cette semaine-là que nous éprouvions un grand regret de devoir les quitter le samedi 1er décembre. Oui, mon préjugé d’avant le début du stage a complètement cessé d’exister. Une expérience inoubliable dirai-je maintenant, et si leur but était de promouvoir l’enseignement supérieur en France, ils m’ont convaincue !

 
Valérie Vieil-Bernard, mère d’élève, fait part de son enthousiasme :

Six garçons dans le vent sont arrivés sur notre planète lycée et ont su par leur dynamisme, partager avec nos lycéens leur vision du monde post-bac et leurs nombreuses expériences.
Chacun a pu échanger et confier ses doutes et rêves comme à de grands frères.
Bravo à terre de Talents pour cette riche initiative ainsi qu’à M. Mottier pour l’organisation.
J’espère que cette aventure se renouvellera dans les années à venir et qui sait, dans quelques années, ce seront peut-être nos anciens élèves qui piloteront Terre de Talents !

 
Un petit texte sympathique d’une autre mère d’élève, qui a accueilli Max chez elle pendant une semaine :

Les terres de talent, Max et les autres
Samedi matin, 8 heures… premier contact avec les jeunes de Terre de Talents !
Premier point positif, ils aiment manger et apprécient les croissants et pains au chocolat tout frais ! En fait, ils sont surpris de voir arriver le livreur quelques minutes après leur arrivée à la maison apportant spécialement pour eux la divine nourriture ! Apparemment, ils n’ont pas mangé de viennoiserie depuis un moment.
Passé le premier moment de prise de contact, les langues se délient, la mienne n’ayant eu aucun blocage à ce niveau, il faut le dire.

Faire à manger n’étant pas mon fort, j’emmène Max et mon fils déjeuner à l’extérieur pour le déjeuner de samedi et de dimanche. Là aussi, second point positif, notre compère se régale du menu ! Bon, là, il marque des points.
Il en marquera encore le même dimanche puisqu’il me proposera d’assurer le dîner de dimanche soir ! Le séjour commence vraiment très bien…. Ils sont bien les jeunes d’aujourd’hui.

Le séjour continuera comme il a commencé, avec Max participant à la vie de la famille, s’intégrant avec une grande facilité à notre rythme, à notre mode de vie, à nos discussions du soir plus ou moins intellectuelles. Max appréciera aussi le jus de raisin fermenté, le cireur passant à domicile, la tomme de Moc Chau, les sorties du samedi soir, les discussions avec nos ados, le rugby, les tours de vélo…
10 jours passent à folle vitesse et pfouit ces jeunes repartent pour le Laos, Max emmenant de quoi passer un bon moment au bord du fleuve à Luang Prabang !
Merci pour cette super semaine Max !