Accueil > Pédagogie > BCDI > Prix littéraires > Les Incorruptibles au LFAY

Les Incorruptibles au LFAY

par AUMONT Mathilde

Pendant deux semaines, les classes sont venues voter à la BCD : voici les résultats du lycée pour le prix des Incorruptibles.

Le prix des Incorruptibles est un prix littéraire national décerné par de jeunes lecteurs. Au lycée, les élèves de la GS au CM1 ont participé à la 29e édition du prix.

Les livres primés sont :

  • Maternelle : Au bureau des objets trouvés de Junko SHIBUYA

    Monsieur Chien travaille au bureau des objets trouvés. Toute la journée, il attend que les propriétaires viennent récupérer leurs biens. Voici d’abord une limace. Pas du tout, c’est l’escargot qui a égaré sa maison… Tiens ! un chat. Qu’a-t-il perdu ? Mais non, c’est en fait le lion sans son écharpe-crinière. Et un ours polaire, en retrouvant tous ses accessoires – cache-oreilles, lunettes, gilet et bottes –, redevient le panda !
  • CP : Drôles de vacances de Gilad SOFFER

    Canard a bien mérité ses vacances au bord de la mer, au soleil et au calme… enfin presque ! Il y a toujours un lecteur curieux qui ne peut pas s’empêcher de tourner la page et de perturber la tranquillité de notre héros malchanceux. Malgré ses nombreux avertissements, Canard ne parvient pas à stopper l’histoire et vit des aventures dont il se passerait bien !
  • CE1 : Aimé de Claire CLEMENT

    À chaque anniversaire, la maman d’Aimé le lui rappelle : « Aimé, tu es l’enfant de l’amour, du plus grand amour de toute ma vie. » Mais, à l’école, Prudence et Olive ne cessent de le harceler : « Aimé-mé-mé, si tu crois qu’on va t’aimer. » Un gros nuage assombrit la vie d’Aimé. Jusqu’au jour où la maîtresse propose aux élèves de raconter l’histoire de leur prénom.
  • CE2-CM1 : Le garçon qui parlait avec les mains
    de Sandrine BEAU

    Un nouvel élève arrive dans la classe de Victoria. Surprise : il est espagnol ! Autre surprise : il ne parle pas car il est sourd. Enfin si, il parle, mais la langue des signes. Il s’appelle Manolo et a de très beaux yeux. Les deux enfants deviennent immédiatement complices et communiquent par un mélange de signes, de mots articulés et de gestes. Après quelques semaines, un parent d’élève de la classe annonce à la maman de Victoria qu’une pétition est en train d’être signée pour que Manolo soit envoyé dans un centre spécialisé.

Nous attendons maintenant les résultats au niveau national.