Accueil > Pédagogie > Enseignement secondaire > Sciences & technologie > Méthodes et Pratiques Scientifiques > La mort de l’Ambass > La découverte du corps de l’Ambassadeur du Groland

La découverte du corps de l’Ambassadeur du Groland

L’enigme de ce semestre

L’Ambass du Groland

La chaleur est étouffante en cet été asiatique, les murs hanoïens fuient l’air, l’air même ne se supporte plus, la nuit ne fait que changer la couleur. Non, ce n’est pas une nuit pour mourir dans la moiteur humaine de la capitale du Vietnam...non, clairement non ! Et pourtant...

Secondaris Bêta détestait les téléphones portables et les clés, les téléphones portables pour leur aspect « Big Brother », les clés pour leur capacité à toujours se trouver dans la dernière poche de son futal, pour leur capacité à infantiliser l’espèce humaine déjà en perdition individualiste...un portable qui sonne à 3 heures du mat quand on est détective, ce n’est jamais une bonne nouvelle, ça sent l’indic découvert, la femme du voisin qui se fait cogner, l’égaré du trottoir qui s’est planté de numéro...à 3h du mat, le portable et sa sale musique binaire laissent s’évader l’odeur des abattoirs...

— Secondaris ?

— Qui voulez-vous que ce soit ? Snowden ?

— On a un macchabée sur Núi Trúc !

— Un macchabée s’en fout du temps ! Il peut bien attendre 9h, appelez sur son portable et dites-lui que je serai en retard ! Dites-lui aussi que je n’ai pas les clés pour rentrer chez lui !

— Secondaris, c’est un Ambass ! C’est pour cela qu’on te réveille.

— Ambass ? C’est quelle ethnie ? Laos, Cambodge, France, Papouasie, Javanésie ? Il serait président que cela ne changerait pas l’heure sur ma montre !

— Bah, il est presque président, c’est un Ambassadeur, l’Ambass du Groland...et ça craint, c’est pas joli la scène paraît-il.

— Paraît-il ? Tu y es même pas en plus ! C’est bon, j’ai pigé, inutile de me filer le numéro de la rue, je me repèrerai aux étoiles. T’as fait encadrer le périmètre au moins ? Fait dégager les badauds ? Parce que même pour un Ambass du Groland, y a éventuellement des pièces à conviction !

— C’est fait, t’as plus qu’à y aller...on se voit dans la journée...

Secondaris se trompa quatre fois de touches avant de couper la communication ce qui lui permit d’insulter plusieurs fois son supérieur...ruse d’enquêteur à l’ancienne...les nouvelles technologies sont sources de nouvelles idées...ce type de conneries le faisait marrer, ça l’aidait à se réveiller.


Núi Trúc, à 3h45 du mat sous la flotte...des policiers, des militaires, des gyrophares, un périmètre...une sale routine...c’est le boulot se dit Secondaris, c’est le boulot qui commence de plus en plus tôt. Ça rime en plus, faut bien rigoler.

Inutile d’aller voir Grolandman, les morts se ressemblent tous.

— Commissaire Vo Nguyen !

— Ah, Secondaris, on m’avait prévenu de votre arrivée. Sale pluie pour une balade en moto...et une scène de crime.

— Bon, c’est quoi le topo ?

— Une dame l’a trouvé planté là à l’entrée de Trường Pháp quốc tế, déjà parti pour le soleil, va pas falloir trop traîner à faire les relevés, les premiers élèves arrivent vers 7h30.

— Des témoins ?

— La dame a essayé de le relever quand il était encore conscient, elle sortait de je ne sais où ; j’ai pas bien compris, l’Ambass avant d’avoir les yeux comme des pierres aurait lâché « Faites gaffe au corbeau, faites gaffe au corbeau... ».

— Un Ambass ornithologue ou bien ?

— Secondaris, je pense que le mot corbeau...

— C’est bon, je suis pigeon...les corbeaux sont parfois mes amis !

— Pigeon, ça n’existe pas en astrologie.

Secondaris ne répondit pas...l’humour ne se partage pas toujours à 4h du mat.

— Faut pas déconner avec un Ambass Secondaris.

— Un Ambass du Groland, ça vaut combien en Ambass ?

Le commissaire restait hermétique à l’humour ou plutôt ne connaissait-il pas ce mot.


« Faites gaffe au corbeau, faites gaffe au corbeau... »...étrange...se méfier du corbeau ? Protéger le corbeau ? C’est le frère d’Hitchcock l’Ambass ? C’est maigre pour avancer. Allez ! Allez ! Méthodique et efficace, devancer l’imprévisible, voire l’invisible...en avant pour l’inspection de la scène de crime ! Je me taperai le topo écrit demain ou...aujourd’hui au regard de l’heure ; d’autant plus que sans le rapport du médecin légiste, il me manquera des éléments...courir après le temps...remplir de la paperasse !


4h30 du mat, jeudi 11 septembre 2014...l’affaire de l’Ambass du Groland commence pour l’inspecteur multi-têtes Secondaris Bêta.