Accueil > Pédagogie > BCDI > Nouveautés > Des albums pour tous les goûts

Des albums pour tous les goûts

par AUMONT Mathilde

Des albums pour la maternelle :

Grosse colère de Mireille d’ Allancé

Robert a passé une très mauvaise journée. Il n’est pas de bonne humeur et en plus, son papa l’a envoyé dans sa chambre. Alors Robert sent tout à coup monter une Chose terrible. Une Chose qui peut faire de gros, gros dégâts... si on ne l’arrête pas à temps.

Beau et bon de Julien Baer

Beau et bon est un livre de photographies pour les plus jeunes vraiment épatant ! Tout fonctionne par 2 tout au long du livre. Voici un premier exemple. On sait que le lait vient de la vache…
c’est BEAU une vache
c’est BON le lait
Après la photo d’une vache, on découvre deux enfants dégustant un verre de lait. Ainsi, chaque phrase est illustrée par une photographie placée en face.

Les fleurs de la ville de Jon Arno Lawson et Sydney Smith

Une petite fille vêtue de rouge marche dans une ville en noir et blanc, accompagnée de son papa. Alors que celui-ci semble absorbé par son portable, la petite fille remarque des touches de couleurs ici et là : des fleurs sauvages qui poussent le long des réverbères ou au pied des murs. Elle s’en fait un bouquet tandis que, peu à peu, les couleurs surgissent dans la ville…
Sans paroles, Les fleurs de la ville nous transporte dans un univers tendre et poétique, aux côtés d’une petite fille qui voit toute la beauté et la couleur que cache sa grise ville.

Mon amour de Astrid Desbordes et Pauline Martin

  • Dis, maman, est-ce que tu m’aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s’endormir.
  • Hum, eh bien, je vais te dire un secret…, répond sa maman.

Ainsi commence le tendre inventaire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s’aimer. Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d’opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l’imaginaire, de la poésie et de l’humour.

Même les princesses pètent de Ilan Brenman et Magali Le Huche

Laura rentre toute excitée de l’école car une question l’a taraude. Elle s’est disputé avec des camarades de classe et veut connaître la vérité. Est-ce que les princesses pètent ? Son père un peu surpris par la question va répondre de façon très sérieuse à la question.

Des albums pour le primaire :

L’arbragan de Jacques Goldstyn

Le petit héros de L’arbragan est un enfant solitaire, par choix et par plaisir. Le garçon se prend d’amitié pour un chêne plusieurs fois centenaire, qu’il surnomme Bertolt. Bien plus qu’un arbre, Bertolt représente pour l’enfant un terrain de jeu, une cachette, un royaume secret, un labyrinthe et une forteresse. Mais un jour, au retour du printemps, Bertolt ne bourgeonne pas. Le chêne est mort. Le petit garçon à l’imagination fertile trouvera une façon fabuleuse de rendre hommage à son ami Bertolt.

Des mots qui tiennent chaud de Irena Kobald et Freya Blackwood

Dans son pays, avant la guerre, on l’appelait Mademoiselle Roulette. Mais avec la guerre, la fuite dans un pays étranger, et tous ces mots nouveaux qu’elle ne comprend pas autour d’elle, elle n’a plus envie de faire des cabrioles. Jusqu’au jour où...
Une histoire tout en douceur, sur la difficulté de recommencer sa vie dans un monde inconnu, et la chaleur de l’amitié.