Accueil > Établissement (vi) > Projet d’établissement (vi) > Projet d’établissement 2013-2016

Projet d’établissement 2013-2016

par ORHAN Pauline

Ce projet est ambitieux et réaliste, il se veut recentrer sur trois axes avec au maximum quatre objectifs opérationnels par axe :

  • L’axe 1 a pour premier objectif la maîtrise de la langue française avec une priorité accordée à l’oral, cet objectif ne pouvant être atteint sans l’organisation de parcours plurilingues et l’individualisation de ces parcours dans la continuité des apprentissages.
  • L’axe 2 affirme notre volonté d’ouverture à la culture particulièrement celle du pays d’accueil, tandis que la pratique sportive est soutenue, en conformité avec les programmes. Elle a, à ce titre, orienté les
    choix arrêtés pour le nouvel établissement et ses équipements sportifs.
  • L’axe 3 réaffirme la dimension citoyenne de notre projet, chaque élève doit pouvoir construire son projet d’orientation et nous devons lui donner les moyens de son autonomie. Une importance particulière est accordée à la valorisation du principe d’égalité filles/garçons qui doit devenir effectif à chaque moment de la vie de l’établissement.

La mise en œuvre de ce projet d’établissement débutera au premier trimestre de l’année scolaire 2013/2014. Il fera l’objet d’un bilan d’étape annuel présenté en conseil d’établissement.

AXES, OBJECTIFS OPÉRATIONNELS ET THÈMES


 AXE 1. LES DISCIPLINES D’ENSEIGNEMENT : DES PRIORITÉS QUI PERMETTENT LA RÉUSSITE DE TOUS

 1.1. Maîtriser la langue française

Pratiques diversifiées de l’oral
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Constitution et mise en place de référentiels lexicaux et syntaxiques. Cycles 1 et 2 Meilleure maîtrise de l’oral en consolidant les constructions syntaxiques et en systématisant l’acquisition du vocabulaire. Temps de concertation à prévoir (dans le volant des 108 heures statutaires 108 heures statutaires Les enseignants du 1er degré ont une obligation de service devant élèves de 24 heures par semaine, auxquelles s’ajoutent 3 heures par semaines (soit 108 heures sur 36 semaines) pour prendre en charge les élèves durant les Activités Pédagogiques Complémentaires (36 heures), pour le suivi individuel des élèves (24 heures), pour la concertation et les rencontres avec les familles (24 heures), pour la Formation pédagogique interne à l’établissement (18 heures) et pour les Conseils d’école (6 heures). des enseignants de l’école primaire). Formation continue des enseignants en inter-degrés.
Constitution d’une progression dans l’enseignement de l’oral (actes discursifs variés) Cycles 3, 4 et Lycée Savoir s’exprimer à l’oral dans des situations variées.
Ouverture aux différentes pratiques de l’oral et découverte des différents langages artistiques fondés sur l’oral : (activités extrascolaires, théâtre, courts métrages, reportages filmés, mise en ligne sur le site internet du LFAY LFAY Lycée Français Alexandre Yersin , blogs, etc.) du Cycle 2 à la terminale. Augmentation du temps d’exposition à la langue française en travaillant la maîtrise de la langue orale et la prise de parole en public, dans et hors temps scolaire. Location de salle pour les représentations. Recrutement d’animateurs axé sur des compétences « culturelles ». Importance de l’auditorium du nouveau lycée.
Pratiques diversifiées de l’écrit
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Création et animation d’un journal (au sein des classes pour le primaire, à travers les clubs ou l’extrascolaire dans le second degré). Élèves des deux degrés Augmentation des situations réelles d’écritures et ouverture sur d’autres moyens d’expression (reportages vidéo sur le site, en lien avec les articles publiés…) Moyens d’impression de la version « papier » du journal.
Développement d’ateliers d’écriture (notamment en liaison inter-degrés, avec des classes associées par binômes). Cycle 3 et collège Meilleure intégration des élèves de cycle 3 au collège à travers l’écriture « à quatre mains » (élèves de CM2 et 6e). Augmentation du volume et de la qualité des productions.
Mise en place de situations d’écriture en liaison avec un écrivain professionnel de littérature de jeunesse (échange par internet, accueil au LFAY LFAY Lycée Français Alexandre Yersin , etc.), lectures cursives, comptes rendus de lecture, écrits personnels des élèves… Cycles 2 & 3 et collège Appétence renouvelée pour la lecture fiction, vecteur de progrès dans la connaissance de la langue (syntaxe, lexique). Coût du déplacement et de l’animation par un auteur (cf. charte des écrivains).
Journal de l’école primaire ou journal à l’échelle de l’établissement Élèves de l’élémentaire et du secondaire Renforcement de la maîtrise de la langue, encouragement à la lecture, pratiques diversifiées de l’écriture, mise en valeur des élèves et des projets menés dans l’établissement.
Création d’une banque audio. Il s’agit d’enregistrer des productions orales d’élèves et de les mettre en ligne.
Coût établissement. Formation à la gestion d’un blog, pour accompagner la version papier.
S’appuyer sur la langue vietnamienne pour enseigner la langue française
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Constitution de référentiels langagiers disciplinaires en vietnamien et en français et d’une progression dans l’enseignement de l’oral Élèves des deux degrés Meilleure maîtrise de la langue maternelle permettant un accès plus rapide à la langue maternelle 2 (ou à la langue seconde) par un aller-retour comparatif entre les deux langues ; meilleure compréhension des contenus disciplinaires et/ou des consignes. Temps de concertation à prévoir (sur les 108 heures).
Renforcement de la langue vietnamienne pour les vietnamophones et initiation au vietnamien pour les débutants : parcours linguistiques individualisés Maternelle, cycle 3 Favoriser la pratique du vietnamien et
de la connaissance mutuelle des élèves.
Construire des parcours plurilingues dont la première étape est l’accueil bilingue en PS et en MS.
Élaborer des référentiels passerelles entre les deux langues.
Dispositif « plus de maîtres que de classes ». Stage du PRF PRF Plan Régional de Formation sur l’enseignement des langues et les parcours linguistiques
Connaissance et appropriation de la culture française
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Poursuite de la mise en place d’activités régulières autour du cinéma, de la chanson et des arts ou de l’architecture (projet intégré à l’étude de la littérature en primaire et Ciné-club au secondaire dans le cadre des clubs ou des activités extrascolaires, à l’étude des arts du primaire au lycée). Cycles 2 & 3 et collège Intérêt renouvelé pour la culture française à travers le cinéma, la chanson et la poésie, les arts ; renforcement du référentiel culturel « patrimonial » des élèves ; mise en place d’habitudes culturelles nouvelles (recours régulier à l’emprunt). Création d’une CDthèque, bibliothèque, d’œuvres de référence et d’un fonds (artothèque) à « faire vivre » au sein de l’établissement (expositions thématiques). Formation d’un ou plusieurs enseignants à la lecture d’images, à l’utilisation pédagogique du cinéma, de la chanson.
Constitution d’un fonds de DVD en français sur la France et sa culture (sous forme de documentaires ou de films) qui seraient mis à disposition pour emprunt à la maison. Tous publics
Poursuite de la mise en place d’activités régulières autour du cinéma (projet intégré à l’étude de la littérature en primaire et Ciné-club au secondaire dans le cadre des clubs ou des activités extrascolaires). Cycles 2 & 3 et collège Intérêt renouvelé pour la culture française à travers le cinéma ; renforcement du référentiel culturel « patrimonial » des élèves ; mise en place d’habitudes culturelles nouvelles (recours régulier à l’emprunt). Création d’une CDthèque d’œuvres de référence. Formation d’un ou plusieurs enseignants à la lecture d’images et à l’utilisation pédagogique du cinéma.
Constitution d’un fonds de DVD en français sur la France et sa culture (sous forme de documentaires ou de films) qui seraient mis à disposition pour emprunt à la maison. Tous publics
Mise en place d’un cadre favorisant l’accès à un voyage scolaire en France (pour les familles qui le souhaitent), durant la scolarité au LFAY LFAY Lycée Français Alexandre Yersin . Cycle 3 et collège Lien concret avec la culture française visant à redonner du sens au projet scolaire en français et à une poursuite d’études en France ; meilleure connaissance de la vie quotidienne et de la culture française. Part et nature de l’accompagnement de l’établissement à définir.
Mise en place de correspondances scolaires (courrier, courriels, vidéo, envoi de petits objets supports de communication, etc.) Primaire et collège Découverte de l’autre et de son environnement familier ; communication vraie autour des préoccupations des élèves ; augmentation du volume de production écrite spontanée. Coûts des échanges par courrier.
Développement du partenariat avec L’Espace, institut français de Hanoï (venue au Lycée d’artistes, journalistes, scientifiques invités à L’Espace ; venue des élèves à L’Espace pour des conférences expositions et spectacles en lien avec la culture française) Tous publics Renfort à l’exposition à la culture française et appropriation d’un lieu culturel français
Un ciné-club au cycle 3 :
Mise en place « une école au cinéma », avec déplacement dans une salle de cinéma.
Cycle 3 Développer la culture cinématographique et la connaissance de la culture française DVDthèque à constituer

 1.2. Organiser un parcours plurilingue pour chaque élève

Offrir aux élèves une meilleure maîtrise de la langue du pays d’accueil
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Mise en place de binômes d’enseignants français et vietnamien permettant une exposition différenciée des élèves à leur langue maternelle. Cycle 1 (PS, MS, GS) Meilleur niveau syntaxique par une plus grande structuration dans la langue maternelle. • Recrutement d’enseignants vietnamiens qualifiés pour le 1er degré (nombre de postes à déterminer et profil à établir).
• Augmentation du temps de structuration en vietnamien pour les élèves vietnamophones
• Référent de l’enseignement du vietnamien au 1er degré
Systématiser la participation des professeurs de vietnamien aux formations concernant le cycle 1.
Proposer une formation au système éducatif français pour les enseignants vietnamiens (à mutualiser éventuellement avec Hô Chi Minh-Ville pour mettre en place un module de formation)
Mise en place d’un accueil spécifique des élèves vietnamophones, avec une exposition accrue à la langue vietnamienne par l’organisation d’ateliers : langage, lecture de contes en vietnamien, etc.
Mise en place d’un programme d’acquisition du vietnamien à l’image de ce qui existe déjà pour la langue française.
Renforcement de l’apprentissage du vietnamien pour les élèves francophones et issus de pays tiers. Élèves francophones de MS, GS Sensibilisation des élèves non-vietnamophones et première maîtrise de la langue du pays d’accueil. Initiation, à raison d’une heure par semaine (2 X 30 min) Volet formation à prévoir.
Augmentation du volume horaire consacré à la maîtrise du vietnamien. CP, CE1 (élèves vietnamophones) Bon niveau syntaxique par une plus grande structuration dans la langue maternelle (orale puis écrite). ajout d’une heure hebdomadaire supplémentaire de vietnamien sur la base du volontariat.
Poursuite en cycle 3 des dispositifs visant à la maîtrise ou à l’apprentissage de la langue vietnamienne. CE2, CM1, CM2 élèves non-vietnamophones Première maîtrise de la langue du pays d’accueil. Poursuite du dispositif en place : une heure supplémentaire de vietnamien pour les élèves vietnamophones.
CM2 (tous les élèves) Introduction d’une heure d’EMILE EMILE Enseignement d’une Matière Intégrée en Langue Étrangère

Dénomination retenue dans le 1er degré. Content an Language Integrated Learning (CLIL : http://www.emilangues.education.fr/)
en vietnamien (Arts plastiques) en la substituant à une heure d’EMILE EMILE Enseignement d’une Matière Intégrée en Langue Étrangère

Dénomination retenue dans le 1er degré. Content an Language Integrated Learning (CLIL : http://www.emilangues.education.fr/)
en anglais dès qu’un niveau minimum sera acquis par les non-vietnamophones.
Institutionnalisation d’une heure hebdomadaire de concertation entre les enseignants français, vietnamiens et anglophones intervenant au 1er degré.
CE2, CM1, CM2 élèves vietnamophones Bon niveau syntaxique par une plus grande structuration dans la langue maternelle (orale puis écrite) et préparation à l’entrée au collège. Poursuite du dispositif en place : 0,45 heure hebdomadaire de vietnamien pour les francophones.
Nouvelle organisation horaire de l’enseignement du vietnamien obligatoire (élèves vietnamophones). Élèves vietnamophones (collège) Relance de l’intérêt pour la discipline. Modulation de l’horaire durant les 4 années de collège (parcours raisonné et progressif).
Maintenir l’ouverture des élèves non vietnamophones à la langue du pays d’accueil. Élèves non vietnamophones (collège) Meilleure maîtrise de la langue du pays d’accueil.
Maîtrise des langues vivantes
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Nouvelle articulation de l’enseignement de l’anglais au cycle 1 en fonction du contexte linguistique. Élèves de MS et GS Première initiation des élèves à la langue anglaise à travers des situations de jeux, des comptines, etc. Une heure/élève par semaine. Construction d’une progression pour le cycle.
Mise en place d’un curriculum adapté au contexte pour l’enseignement de l’anglais à l’école élémentaire. Élèves de CP et CE1 Acquisition plus rapide et pratique plus autonome de l’anglais. 1h30/élève par semaine. Temps d’ingénierie pédagogique à prévoir (élaboration du curriculum).
Poursuite de la mise en place d’une heure hebdomadaire d’EMILE EMILE Enseignement d’une Matière Intégrée en Langue Étrangère

Dénomination retenue dans le 1er degré. Content an Language Integrated Learning (CLIL : http://www.emilangues.education.fr/)
en anglais
Élèves du CE1 au CM2 Échange de service entre professeurs des écoles du niveau. Formation (établissement) pour les enseignants intervenant dans l’EMILE
Renforcement de l’exposition à la langue anglaise par le développement de l’EMILE en anglais au cycle 3. Élèves du CE2 au CM2 Deux heures/élève à l’emploi du temps (prof. LVE). Formation AEFE AEFE Agence pour l’enseignement français à l’étranger sur le système éducatif français.pour les personnels étrangers
Réaménagement de la filière dite « bilingue à parité horaire » en rééquilibrant la répartition horaire entre les enseignements dispensés en français et ceux en anglais. Classes de la GS au CE1. Meilleure maîtrise de la langue française. Passage d’un format 12h/12h à un format 15h en français / 9h en anglais.
Évaluation et validation du niveau d’anglais à la fin du 1er degré grâce à une certification linguistique de type « Cambridge » niveau A2 du CECRL CECRL « Une Résolution du Conseil de l’Union européenne (novembre 2001) recommande
l’utilisation de cet instrument du Conseil de l’Europe pour l’établissement de systèmes de validation de compétences en langues.

Le Cadre est un instrument qui décrit aussi complètement que possible i) toutes les
capacités langagières, ii) tous les savoirs mobilisés pour les développer et iii) toutes les situations et domaines dans lesquels on peut être amené à utiliser une langue étrangère pour communiquer.

Le CECRL est très utile aux concepteurs de programmes, aux auteurs de manuels scolaires, aux examinateurs, aux enseignants et aux formateurs d’enseignants - enfin à tous ceux concernés par l’enseignement des langues et par l’évaluation des compétences en langues Il permet de définir, en connaissance de cause, les objectifs à atteindre lors de l’apprentissage et de l’enseignement d’une langue, et de choisir les moyens pour y parvenir. » (http://www.coe.int/t/dg4/linguistic...)
, et grâce à un Assessment test pour la constitution des groupes de compétences à l’entrée au collège.
Cycle 3
CM2
Valorisation des acquis.
Intégrer l’enseignement des langues vivantes dans l’horaire scolaire en appliquant la semaine de 26 heures à partir du CE2.
Meilleure prise en compte des acquis pour constituer les groupes de compétences.
Passation sur la base du volontariat et/ou proposition du professeur de LVE (financement parental).
Amener les enseignants anglophones à mieux connaître le système éducatif français. Enseignants anglophones Meilleure connaissance du système éducatif français, des modes de contractualisation et d’évaluation et des objectifs de l’école. Heure de concertation régulière entre les enseignants français, vietnamiens et anglophones (108 heures). Formation interne regroupant les enseignants anglophones et vietnamophones (à mutualiser éventuellement avec Hô Chi Minh-Ville).
Réaménagement des groupes de compétences au secondaire en favorisant une plus grande hétérogénéité d’élèves au sein de chaque groupe. Tous les élèves de collège et de lycée Qualité des acquisitions et progrès des élèves. Mise en barrette des groupes de langues.
Évaluation et validation du niveau des langues vivantes étrangères grâce à une certification linguistique. Élèves de 3e, 2nde, 1re Amener tous les élèves à atteindre le niveau B2-C1 du CECRL CECRL « Une Résolution du Conseil de l’Union européenne (novembre 2001) recommande
l’utilisation de cet instrument du Conseil de l’Europe pour l’établissement de systèmes de validation de compétences en langues.

Le Cadre est un instrument qui décrit aussi complètement que possible i) toutes les
capacités langagières, ii) tous les savoirs mobilisés pour les développer et iii) toutes les situations et domaines dans lesquels on peut être amené à utiliser une langue étrangère pour communiquer.

Le CECRL est très utile aux concepteurs de programmes, aux auteurs de manuels scolaires, aux examinateurs, aux enseignants et aux formateurs d’enseignants - enfin à tous ceux concernés par l’enseignement des langues et par l’évaluation des compétences en langues Il permet de définir, en connaissance de cause, les objectifs à atteindre lors de l’apprentissage et de l’enseignement d’une langue, et de choisir les moyens pour y parvenir. » (http://www.coe.int/t/dg4/linguistic...)
dans au moins une des langues.
Une heure hebdomadaire de préparation durant un trimestre.
Mise en place progressive d’une section européenne de langue anglaise dès la 4e. Classes de 4e, 3e Continuité du dispositif EMILE du 1er degré en avançant l’introduction d’une ou plusieurs DNL DNL Disciplines Non Linguistiques

(en langue étrangère), dénomination retenue pour le 2nd degré.
en anglais au secondaire.
1h30 de DNL DNL Disciplines Non Linguistiques

(en langue étrangère), dénomination retenue pour le 2nd degré.
en 4e et 1h00 de DNL DNL Disciplines Non Linguistiques

(en langue étrangère), dénomination retenue pour le 2nd degré.
en 3e
Poursuite de la montée de cohortes des élèves en section européenne aux rentrées 2013 (Première) et 2014 (Terminale). Classes de 2nde, 1re, Terminale Meilleure cohérence du dispositif « euro » et préparation d’un échange avec un établissement anglophone. Augmentation horaire pour le dispositif euro-anglais (2h00 en Première, 2h00 en Terminale)

 1.3. Développer l’éducation aux sciences et aux technologies

Sciences et technologie
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Mise en place de situations favorisant la démarche d’investigation et d’expérimentation (par ex. : échange collège-cycle3, lycée-cycle1, etc… dans le cadre de liaisons inter degrés) ; actions visant à développer l’esprit critique.
Développement du dispositif « jardin des sciences ».
Tous les élèves Capacités de reformulation, de transfert de connaissances.
Pratiques d’évaluation harmonisées des compétences expérimentales, d’auto-évaluation avec critères de réussite vers une culture de l’évaluation positive.
salle modulable favorisant le travail de groupe et permettant l’expérimentation en binôme.
Temps de concertation des équipes
Locaux adaptés à disposition (1er et 2nd degrés).
Mise en place de situations permettant d’exercer la capacité des élèves à mettre en œuvre la résolution de problèmes :
• Les défis-maths et défis-sciences
• les énigmes mathématiques
• les concours mathématiques
• les olympiades de la chimie
• les olympiades de Géoscience
• le concours général
• Ateliers « tâches complexes » en maths en 6e
• Challenge de robotique.
Cycles 2 & 3,
second degré
Participation aux actions proposées ; qualités des productions. « Récompenses »
Financement des concours.
Développement et ouverture à la culture scientifique et technique. Tous les élèves Interventions régulières dans l’établissement.
Développement des liens avec les universités, les entreprises et les organismes et centres de recherche ; sorties pédagogiques.
Fête de la Science.
Développement de l’usage des outils informatiques et promotion de l’ENT ENT Environnement Numérique de Travail dans l’enseignement des sciences et de la technologie. Tous les élèves Validation du socle commun
B2i B2i

Brevet Informatique et Internet


À l’école, au collège et au lycée, le brevet informatique et internet (B2i) répond à la nécessité de dispenser à chaque futur citoyen la formation qui, à terme, lui permettra de faire une utilisation raisonnée des technologies de l’information et de la communication. Cette formation permet également de percevoir les possibilités et les limites des traitements informatisés, de faire preuve d’esprit critique face aux résultats de ces traitements. Elle donne aussi des moyens d’identifier les contraintes juridiques et sociales dans lesquelles s’inscrivent ces utilisations (http://eduscol.education.fr/cid4607...).
école, collège et lycée pour tous les élèves.
Travail collaboratif
espace de publication fonctionnel et élargi.
Présence d’un référent numérique pédagogique et de professeur relais dans l’établissement.
Existence d’une charte d’usage des TICE ou du numérique.
Utilisation du TNI.
Diversification des modes d’accès aux ressources par les élèves.
Accès à l’outil informatique dans toutes les salles

 1.4. Assurer la continuité des apprentissages à travers les dispositifs d’accompagnement

Renforcement des dispositifs visant à installer le FLM2 (Français Langue Maternelle 2)
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Mise en place de groupes d’intégration en langue à l’école primaire, en valorisant le plurilinguisme de l’élève (biographie en langues, temps d’expression dans sa langue maternelle 1) maternelle Renforcement de la langue maternelle 1 (essentiellement le vietnamien), progrès constatés en maîtrise de la langue française ; participation accrue aux échanges. 3 heures par semaine en PS, 3 fois 30 minutes par classe en MS et PS Utilisation d’espaces dédiés pour accueillir les groupes de FLM2
Mise en place de groupes d’intégration en langue en classes de sixième et cinquième. 6e, 5e Insertion plus rapide des élèves concernés au sein du groupe classe Appui en classe en maths, HG et en sciences
Mettre en place le cycle des approfondissements (nouveau Cycle 3 : CM1, CM2 et 6e)
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Pérenniser les réunions du cycle des approfondissements CM1/CM2 et 6e Professeurs CM1/CM2/6e Meilleure connaissance du parcours des élèves pour les professeurs de collège.

Meilleur suivi des élèves pour la mise en place éventuelle de projets particuliers de scolarisation ou de réussite scolaire.

Favoriser les projets communs dans le cycle.
Participation financière pour les projets (exemple : projets culturels et de théâtre) Participation aux stages inter-degrés
Valorisation des projets pédagogiques CM2/6e (azimuts, Calcul@tice, kangourou, semaine de la science…) auprès des élèves. Élèves CM2/6e Meilleure connaissance des exigences du collège pour les élèves de CM2.
Présence des enseignants de CM2 au premier conseil de classe de sixième. Professeurs CM2/6e Meilleure compréhension des attentes du collège pour les professeurs de CM2 ; meilleure connaissance du 1er degré pour les professeurs du 2ndaire.
Accompagnement personnalisé
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Maintenir l’aide en français au collège.
AP AP
  • Au collège : aide Personnalisée
  • Au lycée : accompagnement personnalisé
en français en 5e, 4e et 3e
AP AP
  • Au collège : aide Personnalisée
  • Au lycée : accompagnement personnalisé
transversale en 6e
6e, 4e, 3e 1h par semaine en groupe
Valorisation de la pluridisciplinarité et de la pédagogie par projets dans le cadre de l’Accompagnement personnalisé. : intervention de deux professeurs dans un groupe classe (approfondissement et consolidation) Lycée Communication améliorée des productions ; volume et qualité des échanges entre professeurs. Mise en barrette des heures de classe.
Accompagnement éducatif
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Différenciation et aide personnalisée à l’école primaire. Classes du CP au CM2 Amélioration des compétences et connaissances des élèves ; meilleure estime de soi. Aide personnalisée (horaires officiels), temps libéré à l’emploi du temps des enseignants (anglais en barrette, etc.) Formation concernant les élèves à besoins particuliers et l’hétérogénéité (PRF PRF Plan Régional de Formation ).
Favoriser la réussite de tous les élèves aux examens 3e, 1re, Terminale Organisation de deux bacs blancs en première et terminale, deux brevets blancs en 3e, des devoirs du samedi matin. Financement des devoirs du samedi matin

 AXE 2. LA CULTURE, LES ARTS ET LA PRATIQUE SPORTIVE : UNE APPROCHE QUI DÉVELOPPE L’ENRICHISSEMENT PERSONNEL

 2.1. S’ouvrir à la civilisation et à la culture vietnamienne

Contextualisation disciplinaire
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Contextualisation disciplinaire (Histoire et géographie, sciences économique et sociale, littérature, arts visuels…) Tous les élèves Un plus grand intérêt des élèves vis-à-vis de la civilisation vietnamienne Formation continue des enseignants
Poursuite de l’heure de Stratégie de développement en Asie orientale (SDAO SDAO Stratégie de Développement en Asie Orientale )
Ce co-enseignement en HG et SES traite des questions relatives aux modes de développement existant dans la zone.
Élèves de lycée Atout pour les élèves notamment ceux qui chercheraient à intégrer Sciences-Po Le Havre. Intégration de l’heure dans l’accompagnement personnalisé de 1re et de terminale, disciplines HG et SES.
Développement d’un fonds littéraire en bibliothèque et centre d’information à l’orientation (BCDI)
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Développement d’un fonds littéraire spécifique d’ouvrages vietnamiens et d’ouvrages traduits du vietnamien en français. Tous publics Meilleure connaissance de la culture vietnamienne Dotation du budget de fonctionnement du CDI Enrichissement du fonds documentaire du futur CDI
Création d’un coin de littérature vietnamienne à la BCD et au CDI. Élèves du primaire et du secondaire
Découverte du patrimoine national
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Découvertes et visites du patrimoine historique et culturel en favorisant une sortie par an et par niveau. Tous les élèves et personnels Réinvestissement des enseignants auprès de leurs élèves. Nombres de visites. Prise en charge des sorties.
Participation à des actions citoyennes typiquement vietnamiennes (exemple : donations à des enfants défavorisés après la fête du Têt, opération de plantation d’arbres au printemps, course de la jeunesse…). Tous publics Nombre de participations aux actions Coût des participations
Échanges et jumelage avec des écoles vietnamiennes et/ou classes bilingues francophones Cycle 3 Découverte des écoles du pays d’accueil, de l’organisation de la vie scolaire, des programmes etc…
Utiliser des projets comme une chorale commune CM2/6e pour favoriser ces échanges.
Prise en charge des sorties

 2.2. Développer les pratiques artistiques

Découverte de la diversité des pratiques artistiques
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Favoriser la découverte et l’appropriation de langages artistiques variés (théâtre, musée, exposition, etc…) et visite de lieux de spectacle. Tous publics Nombre de sorties proposées, nombre de participants. Prise en charge des sorties
Invitation d’intervenants
S’inscrire dans les stages (PRF PRF Plan Régional de Formation ) à visée artistique
Diffusion de l’information culturelle. Tous publics Régularité de la communication Site, panneaux d’affichage, Nomination d’un référent culturel.
Développement des pratiques artistiques dans le cadre des AES
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Développement d’activités artistiques en AES AES Activités Extra-Scolaires . Élèves du primaire Nombre d’activités proposées et de participants. Autofinancement des AES AES Activités Extra-Scolaires Utilisation des futures salles de musique, d’arts plastiques et de l’amphithéâtre.
Promotion des activités artistiques (théâtre, chorales, clubs, créations picturales, BD, photographie…)
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Création d’un atelier d’expression artistique et théâtrale au collège, atelier plurilingue Élèves du collège Meilleure maîtrise de la langue orale, valorisation du plurilinguisme. Diversification des pratiques artistiques Décors, costumes, sorties : 1000 euros Développer la pratique théâtrale avant de disposer de l’amphithéâtre du nouveau lycée
Favoriser la création de chorales avec partenariat d’une école vietnamienne Tous publics Intervention d’un chef de chœur, heure de chorale.
Favoriser la création de clubs des élèves, club échecs, jazz, BD, journal, sciences et technologie, etc. Élèves du secondaire. Responsabilité et autonomie des élèves. Nombre de clubs créés et d’adhérents. Budget du conseil de la vie lycéenne (CVL CVL Conseil des délégués pour la Vie Lycéenne,

communément appelé « Conseil de la Vie Lycéenne ».
).
Développer les clubs dans la perspective de l’utilisation de nouveaux espaces de vie scolaire
Favoriser les expositions temporaires. Tous publics Animation culturelle de l’établissement.
Construire des parcours artistiques et culturels dès l’école primaire.
Matériels d’exposition.

 2.3. Développer la pratique sportive

Pratique de nouvelles disciplines sportives
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Valorisation de la pratique des nouvelles disciplines enseignées (step, course d’orientation, escalade, cross, tournoi d’ultimate…). Tous les élèves Découverte de nouvelles pratiques. Assurer le renouvellement du matériel Préparation à l’utilisation des futures infrastructures sportives.
Améliorer les conditions d’enseignement de l’EPS Élèves du primaire. Développement équilibré de l’élève. Accès aux infrastructures sportives, vacations d’intervenants Participation aux formations du PRF
Organiser la cohérence des activités sportives proposées dans le cadre des AES AES Activités Extra-Scolaires . Élèves inscrits aux AES. Rendre l’offre plus cohérente : nombre d’activités.
Apprentissage des règles dans le respect et l’échange
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Organisation de manifestations sportives (Olympiades, tournoi, …) Élèves, personnel, parents. Valorisation du sentiment d’appartenance à l’établissement et de son image. Nombre de tournois organisés et nombre de participants. Coût d’organisation Préparation aux futures infrastructures sportives.
Participer aux rencontres avec d’autres établissements, ville, pays, zone. Élèves, personnel, parents. Aide à l’organisation, mise à disposition d’accompagnateurs
Responsabiliser les élèves dans l’organisation de projets sportifs. Membres du CVL CVL Conseil des délégués pour la Vie Lycéenne,

communément appelé « Conseil de la Vie Lycéenne ».
et volontaires.
Meilleure implication des élèves, gestion de budgets.
Positionnement et promotion du sport dans l’établissement
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Développer le bureau des AES. Meilleure gestion des activités, des rencontres sportives. Passage à temps complet du responsable du bureau. Préparer à une gestion des nouvelles infrastructures
Renforcer le développement des relations avec le pays d’accueil à travers la pratique du sport. Élèves, parents, partenaires locaux. Nombre de rencontres, partenariats. Se préparer à l’organisation de tournoi sur le futur stade de l’établissement
Ligne vestimentaire de sport du LFAY Tout Renforcer l’identité sportive du LFAY Espace de stockage
Achat prix coûtant (avance LFAY)

 AXE 3. LA CITOYENNETÉ : UN PARCOURS QUI FAVORISE L’ÉGALITÉ, LA RESPONSABILITÉ ET L’AUTONOMIE

 3.1. Développer la compétence à s’orienter, à faire des choix, maintenant et tout au long de la vie

Qualité de l’accès et de l’offre à l’information
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Mise à jour annuelle d’une base documentaire de qualité pour les élèves et les équipes éducatives Professeur Référent en Information et Orientation (PRIO PRIO Personnel Ressource pour l’Information et l’Orientation ), professeur documentaliste • Information de qualité et actualisée
(nombre de mises à jour et de consultations)
• Construction du projet individuel de l’élève
Coûts nécessaires au fonctionnement (établissement + Action Pilote Orientation – APO) L’espace orientation doit être pensé dans un cadre ouvert, avec des tables et des ordinateurs, propice à la recherche.
Poursuite du forum biannuel des métiers et des formations CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation , Professeurs Principaux (PP PP Professeur Principal ) et élèves de la 3e à la terminale. Coûts d’organisation
Promotion de l’enseignement supérieur français (liens avec CampusFrance, accueil des représentants d’établissements français, intervention d’anciens élèves dans les classes…), auprès des élèves mais aussi des parents PRIO PRIO Personnel Ressource pour l’Information et l’Orientation , PP PP Professeur Principal de première et terminale
Élèves et parents dès la classe de première
• Meilleure connaissance du système universitaire français
• Nombre d’élèves intégrant le supérieur en France
Aide à la mise en place d’une association d’anciens élèves. Les anciens élèves Renforcement des liens élèves/établissement.

Amélioration du réseau, partage d’informations, d’expériences
Aide au suivi.
Coûts d’organisation des regroupements.
Le Parcours de Découverte des Métiers et des Formations (PDMF) pour rendre l’élève autonome
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Présentation dès le début de l’année de l’ensemble des outils dédiés à l’orientation Comité de pilotage et professeurs principaux de la 5e à la terminale • Une meilleure coordination des actions menées dans le cadre du planning pluriannuel du PDMF PDMF Parcours de Découverte des Métiers et des Formations
• Permettre aux professeurs de s’attribuer les documents mutualisés (ENT ENT Environnement Numérique de Travail ) et de les modifier pour une meilleure adéquation avec les besoins du public du LFAY
• Assurer le développement du webclasseur et une utilisation opérationnelle des ressources du LFAY
Présentation aux élèves des enjeux du PDMF PDMF Parcours de Découverte des Métiers et des Formations et élaboration de manière concertée de la progression annuelle du PDMF PDMF Parcours de Découverte des Métiers et des Formations (en adéquation avec le planning pluriannuel 2012-2016, en annexe) Professeurs principaux et élèves de la 5e à la terminale • Suivi grâce au cahier de textes en ligne et au webclasseur
• Développement des compétences décrites dans la compétence 4 du socle commun (La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication) ainsi que dans la compétence 7 (L’autonomie et l’initiative)
Renforcement des heures de vie de classe
Les élèves doivent avoir, au cours de cette progression, un accès privilégié aux ordinateurs et à Internet
Implication des familles dans le processus d’orientation
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Développement de la participation des parents aux différentes séances d’information et de remise des bulletins Parents d’élèves, PP PP Professeur Principal Enrichissement du dialogue au sein des familles
Participation active aux choix de la série de première, de la spécialité de terminale et des choix post-bac
Développement des dispositifs d’information aux familles via la partie « Orientation » du site Internet, l’ouverture à l’espace « Orientation » du CDI, … PP, élèves et parents du lycée

 3.2. Former des citoyens respectueux, responsables et autonomes

Promotion de l’égalité filles-garçons
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Prise en compte, vigilance, et promotion de l’égalité dans le fonctionnement de l’établissement : actions spécifiques de sensibilisation Tous Prise de conscience et modification des comportements des différents acteurs de la communauté scolaire.
Nombre d’actions engagées.
PRF
Favoriser la participation de l’établissement au stage dédié dans le PRF
Dans le cadre du PDMF, les élèves rencontrent et s’entretiennent avec des professionnels masculins exerçants un métier à connotation féminine et vice versa (infirmier, chauffeuse de taxi…) ; production d’une fiche métier. Élèves de 4e et /ou 3e
PP
PRIO PRIO Personnel Ressource pour l’Information et l’Orientation
Briser les stéréotypes sur les genres
Citoyenneté : représentation des élèves et droit d’expression
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Formation des représentants des élèves Délégués (CP à Tle), CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation , PP Plus grande autonomie des délégués. Capacités d’initiative plus développées
Cohérence du cycle des approfondissements (CM1/CM2/6e) : initiation aux processus démocratiques
• ½ journée de formation après les élections pour les collégiens et ½ journée pour les lycéens
• Participation des délégués de CM2 à une assemblée générale des délégués du secondaire
Organisation d’événements à l’occasion des journées internationales (journée contre le racisme, journée de la mémoire de l’holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité, etc.) Élèves du secondaire +cycle 3 • A la fin de sa scolarité, l’élève aura eu l’occasion de réfléchir sur la majorité des thèmes
• Nombre d’événements organisés
• Acquisition des compétences à débattre
A intégrer dans le calendrier d’actions citoyennes
Développement du journal des élèves. Élèves du secondaire et cycle 3 • Parution mensuelle, implication de tous les niveaux
• Valorisation du sentiment d’appartenance à l’établissement et de son image
• Instauration d’une équipe éditoriale (élèves + 1 adulte référent)
• Coûts de publication
Formation des élèves
Prévention des conduites à risques et formation aux premiers secours
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Formation de formateur aux premiers secours pour les personnels
Formation des personnels et des élèves au PSC1 (Prévention et Secours Civique de niveau 1)
Élèves du secondaire et personnel du LFAY • Avoir 100% des élèves titulaires du PSC1 à l’issue de la 3e
• Avoir une majorité des personnels capables d’apporter les premiers secours en cas d’incident
Coûts de formation par une personne qualifiée, extérieure dans un premier temps • Les personnels devenus formateurs planifient des formations annuelles destinées aux élèves et personnels
• Formation Croix Rouge
Sensibiliser les élèves du cycle 3 aux risques de la route Élèves de cycle 3 Obtention de l’APER en CM2
Pérenniser le club MNU MNU Modèle des Nations Unies Lycéens Favoriser la prise de parole et développer l’argumentation tout en se tenant au fait de l’actualité. Séances publiques en dans l’auditorium du nouveau lycée.
Éducation au développement durable
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Création d’un « espace plantation » (atelier de micro-jardinage en attendant la relocalisation)
Collecte des déchets verts à des fins de compostage
Tous les élèves Capacité des élèves à concevoir, observer, prendre soin d’un jardin • Participation à l’opération Jardins A4 - écoles
• Matériel transférable au nouvel établissement : bacs, outils, bac à compost
• Création d’un club jardinage
• Faire participer les élèves impliqués dans l’espace plantation aux décisions concernant les espaces verts
• Développer des pratiques de culture biologique (association de plantes, permaculture, compostage) intégrables dans les cours SVT, Techno, Histoire-Géo
• Le nouvel établissement pourrait avoir un vrai jardin afin de poursuivre cette action, à taille réelle
Entrée en vigueur de la charte de l’écocitoyen rédigée par les élèves de 4e Tout public Prise en compte par chacun de l’écocitoyenneté dans la vie de l’établissement Ajout au règlement intérieur
Développement de partenariats extérieurs (ONG, instituts de recherche, etc.) Tous les élèves Ouverture de l’établissement sur son environnement • Sorties scolaires
• Interventions extérieures
Création d’un « Niveau vert » en 4e. Élèves et enseignants de 4e Acquisition d’un grand nombre de compétences du socle • Approche transversale centrée sur l’EDD
• Visites, intervenants extérieurs, expositions…

 3.3. Identifier, intégrer et suivre les élèves

Évaluation diagnostique initiale
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
• Refonte des évaluations initiales et évaluation du niveau de maîtrise de la langue maternelle
• Prise en charge personnalisée des élèves admis
Élèves des deux degrés • Diagnostic initial visant à organiser au mieux l’accueil de l’élève quand cela est possible (dispositif d’accompagnement en maternelle, voire cycles 2 & 3, bilan de compétences dans le 2nd degré)
• Remise à niveau linguistique rapide évitant une perte de temps pour l’élève ou des difficultés d’intégration.
Cours de FLM2 (tous niveaux), accompagnement personnalisé (2nd degré). Formation des enseignants de FLM2.
Assurer l’accueil des enfants à besoins particuliers
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Mise en place d’un comité pour assurer l’accueil des enfants à besoins particuliers Les élèves présentant des besoins particuliers (troubles des apprentissages - troubles du comportement - troubles psychologiques - handicaps avérés) de la PS à la Tle et leur famille Amélioration de l’accueil des élèves à besoins particuliers.
Soutien aux équipes enseignantes et éducatives.
Stabilité du groupe d’enseignants référents et construction de projets personnalisés sur la durée de la scolarité des élèves concernés.
Mise en place d’un protocole de mise en œuvre et de suivi efficient (indicateurs).
• Institutionnalisation d’un temps de réunion annualisé (sur les108h)
• Meilleure intégration dans l’établissement d’un orthophoniste, voire d’un psychologue scolaire
• Travail en collaboration avec le service de l’AEFE AEFE Agence pour l’enseignement français à l’étranger chargé des élèves à besoins spécifiques
• Constitution d’une base documentaire et un annuaire des professionnels pouvant être sollicités par les équipes
• Constitution d’un protocole d’identification et de prise en charge des élèves à besoins particuliers
• Constitution d’un protocole d’accompagnement des familles et des équipes enseignantes
Formation interne et/ou externe et sensibilisation des équipes à la question des élèves à besoins particuliers.
• Locaux à disposition pour faciliter les prises en charge sur le temps scolaire par ex.
Intégration des familles au dispositif d’accompagnement Participation active des parents dans le projet personnalisé de leur enfant • Constitution d’un livret d’accueil des élèves à besoins particuliers.
• Désignation d’un professeur référent (pour le secondaire).
• Rencontres régulières familles/enseignants
• Informer la famille de ses droits et devoirs
Formation des personnels
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Formation des équipes enseignantes et éducatives et de l’infirmière. Équipes éducatives (surveillants, ASEM, etc.) et enseignantes, infirmière scolaire • Mise à jour régulière des connaissances et de la formation des équipes
• Meilleure prise en charge des élèves par les équipes
Coûts de formation PRF + stages internes
Aménagements spécifiques
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Aménagement des locaux Élèves à besoins particuliers Amélioration de l’autonomie et du bien-être des élèves à besoins particuliers • Accompagner le recrutement par les familles de personnel facilitant la scolarité des élèves à besoins particuliers (AVS AVS Auxiliaire de Vie Scolaire

En France, un AVS est une personne s’occupant de l’accompagnement, de la socialisation, de la sécurité et de l’aide à la scolarisation d’enfants en situation de handicap ou présentant un trouble de santé invalidant, dans des classes spécialisées ou dans des classes ordinaires.

Les circulaires n° 2003-093 du 11 juin 03 et n° 2004-117 du 15 juillet 2004 précisent les critères et modalités d’attribution d’auxiliaires de vie scolaire individuels à des enfants ou adolescents handicapés ainsi que les missions qui peuvent être assurées par ces auxiliaires auprès des élèves et quelques règles de fonctionnement, en application de la loi n°2003-400 du 30 avril 2003 et du décret n° 2003-484 du 6 juin 2003.
)
• Faciliter les démarches des familles pour l’acquisition du matériel informatique nécessaire à l’intégration de l’élève
• Conformité du nouveau lycée aux règles d’aménagements et d’accueil des publics handicapés
• Formation du personnel enseignant à l’utilisation du matériel adapté aux besoins de l’élève
Adaptation du matériel mis à disposition des élèves et des équipes
Aménagement des horaires et de l’emploi du temps, selon le projet de l’élève

 3.4. Assurer une communication de qualité

Mise en place de l’Environnement Numérique de Travail (ENT)
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
ENT ENT Environnement Numérique de Travail  : mise en place et externalisation du service (pouvoir consulter depuis chez soi) Toute la communauté • Meilleure communication
Meilleur accès aux outils et données pédagogiques
• Espace collaboratif développé et efficace
• Investissement informatique
• Travaux de la commission informatique
• Transfert des équipements au nouvel établissement
• Formation des personnels à l’ENT
Amélioration de l’envoi d’information : différencier les documents qu’on peut poser dans un espace des courriels Les personnels
Site internet de l’établissement
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Refonte du site pour tenir compte de l’ENT et mieux intégrer l’école primaire Toute la communauté • Confort d’utilisation du site
• Nombre de visites
• Réelle communication en direction de la communauté vietnamophone
• Implémentation d’une version en vietnamien
• Multiplication des médias
Création d’un poste de chargé de communication La direction • Amélioration de la qualité de l’information
• Meilleure réactivité
• Meilleure gestion des évènements
Communication interne et externe
Actions possibles pour y parvenirPublic concernéEffets attendus, modalités d’évaluation, évolution à + long termeMoyens de fonctionnement (financement, équipement)Implication par rapport à la formation continue et/ou au futur établissement
Organisation d’une journée d’accueil et d’intégration Nouveaux personnels Meilleure intégration Prévoir un parrainage, un guide d’accueil qui sera actualisé, proposer une visite de la ville
Accueil des nouvelles familles Nouvelles familles et nouveaux élèves du secondaire Visite de l’établissement pendant la semaine administrative (R-1) des nouveaux élèves avec les anciens
Ouverture des classes de maternelle aux parents Familles de maternelle • Meilleure connaissance de l’école et de la vie de la classe
• Meilleure intégration
Inviter les parents d’élèves une matinée dans la classe de leur enfant